Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Interview de Janet Voûte, Déléguée générale de la Fédération Mondiale du Cœur.

La première cause de mortalité chez les femmes est liée aux maladies cardio vasculaires. Pensez- vous que cette vérité qui fait froid au dos soit assez connue du grand public?

« Les maladies cardio-vasculaires tuent chaque année 8,6 millions de femmes dans le monde – soit plus que le VIH/SIDA, tous les types de cancer, la malaria et la tuberculose réunis. Mais la plupart des femmes ne savent pas que les maladies cardio-vasculaires et les attaques cérébrales sont la première cause de mortalité chez les femmes et il est urgent d’agir pour les en informer, c’est pourquoi nous avons lancé la campagne Go Red for Women.

Faudrait - il le rappeler , le paludisme touche aujourd'hui les régions tropicales et subtropicales et il est responsable chaque année de plus de 300 millions de cas de maladie aiguë et d'au moins un million de décès. Malheureusement, quatre-vingt-dix pour cent des décès dus au paludisme surviennent en Afrique, au sud du Sahara principalement chez les jeunes enfants. Le paludisme tue un enfant africain toutes les 30 secondes. Une journée du Paludisme en Afrique a été instituée par la Communauté internationale. Dans cette interview, l'ancienne ministre de la santé du Sénégal, le Pr Awa Marie Coll Seck, Directrice exécutive du Roll Back Malaria, nous en situe l'enjeu et détermine les défis auxquels son organisation et les pays africains doivent faire face pour gagner la bataille. Celle de réduire de moitié la maladie en 2010.