Ont collaboré à ce numéro

 Amb. Bassirou SèNE
 DG OMC
 INTERPEACE
 OMS
 ONUG
 Présidence Sénégal

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com


 

Les pays Nordiques ne sont pas épargnés.


Connus pour leur climat doux, ces pays font face à une situation caniculaire sans précédent. L’organisation mondiale de la météorologie tire la sonnette d’alarme.

Si on ne s’en tenait qu’à la modélisation, nous aurions constaté un réchauffement climatique beaucoup plus significatif dans les pays du Sud, ce qui n’est pas le cas. En Europe du Nord, selon des opérations mises en service par les allemands, les prévisions seraient entre 3 et 4°C supérieures sur les périodes allant du 9 Juillet au 6 août 2018 par rapport à la précédente année. En réalité, les températures sont entre 6 et 10°C supérieures. Cette situation est d’autant plus problématique car avec des données erronées, il serait beaucoup plus difficile d’anticiper des actions de prévention adéquate.

Cette situation critique se prolonge également dans les pays tels que l’Irlande, le Royaume Uni avec une température allant jusqu’à 36°C cette semaine : l’été n’y a jamais été aussi chaud depuis 50 ans. On constate le même phénomène en Suède, Lettonie, Pologne, Allemagne, mais aussi dans des pays d’autres continents comme les états unis ou le Japon.

Cependant, cela ne reste pas sans conséquence. Tous ces pays sont en proie aux feux de forêts nourris par la forte sécheresse. Nous sommes en pleine phase d’un réchauffement climatique global.

En Amérique, les fortes chaleurs se concentrent en Californie où on atteint les 52°C en Juillet. Cette vague de chaleur aux États Unis est dû à la présence d’une dorsale anticyclonique sur le sud-ouest en plus d’une masse d’air calorifique.