Ont collaboré à ce numéro

 ASBL-Belgique
 Ballet Béjart
 Dr Moustapha BARRY
 M Souleymane Diabaté
 M. Blaise LEMPEN
 Mme Awa Sène Sarr
 Mme Inès El-Shikh
 Mme Nafissatou Dia
 MmeCatherine Morand
 Nations Unies
 Spectacles Onésiens

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Racisme anti-Rom: et nous musulmans d’Europe, que faisons-nous?

Publié le, 29 novembre 2013 par Mme Inès El-Shikh

 Pour le sinistre ministre de l’intérieur français Manuel Valls, les Roms ont donc “vocation à revenir en Roumanie et en Bulgarie” (rappelons quand même au passage que la minorité Rrom est victime de persécution notamment en Roumanie). La position de Valls serait soutenue par 65% des Français. Pire encore, elle n’est pas isolée en Europe. On se rappelle par le passé que la Ligue du Nord italienne a soutenu la politique de Nicolas Sarkozy en la matière (oui, la Ligue du Nord, ce parti qui a appelé au viol d’une ministre noire italienne). Récemment, la justice hongroise a condamné les auteurs de plusieurs meurtres de personnes Roms, mettant en lumière l’odieux racisme dont ils sont victimes en Hongrie. Un parti néo-nazi allemand a lancé une campagne d’affichage anti-Rom. La liste est longue. Et en Suisse nous ne sommes pas épargnés puisque les faits divers autour des Roms est un marronnier de la presse locale et nationale, alors que les partis lancent des vindictes et que les autorités démantèlent des camps et détroussent les mendiants des fruits de leur activité.

Egypte: notre humanité est à la dérive

Publié le, 01 décembre 2013 par Mme Inès El-Shikh

Depuis le coup d’Etat militaire en Egypte, nous assistons à une succession d’événements d’une rare violence. Violence physique d’abord, bien sûr, au fur et à mesure que les morts s’entassent et que le sang coule. Violence politique, ensuite, conséquente aux mesures liberticides propres aux us et coutumes des juntes militaires, criminalisant et arrêtant à tour de bras tout ce qui peut faire figure d’opposition et utilisant tous les moyens légaux (et illégaux) pour sceller la situation. Violence médiatique aussi, quand les télés et les journaux relaient la propagande officielle sur fond de musique martiale, instrumentalisant au mieux le discours de la haine et de la peur, de la xénophobie et de la paranoïa.