Ont collaboré à ce numéro

 AfricanManager
 Comité Olympique
 Courrier Internat.
 Dr Bakary Sambe
 Dr Djibril DIOP
 Kaaw Toure
 Mamadou Ndao
 SEN 24 Heures
 SG. Ban kI Moon
 Tribune de Genève
 Walfadjri

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Mauritanie : une démocratie raciale ou l´autre Apartheïd?

Publié le, 30 juillet 2013 par Kaaw Toure

 

Vue de loin pour bien des gens, la Mauritanie apparait comme un pays tranquille, calme sans problème majeur, stable même aux dires de ses dirigeants. C’est une image trompeuse qui égare bien des observateurs; la Mauritanie est un pays complexe, secret, un volcan endormi, qui couve une crise interne découlant des relations d’équilibre intercommunautaire, aujourd’hui rompues.

Pr Dr Bakary Sambe, Université Gaston Berger- Saint-Louis, Sénégal

Afin que nul n’en ignore !

Après le Mali, il y a de cela trois ans, le Colloque international des musulmans de l’espace francophone (CIMEF ) va se tenir au Sénégal en août 2013. A y regarder de près, cette belle initiative, du reste, ressemble fort à une stratégie  appuyée par Tariq Ramadan qui, depuis quelques années vise l’extension d’une zone d’influence idéologique sur toute l’Afrique subsaharienne mais aussi au Canada. 

 Par Dr Djibril DIOP Université de Montréal (Canada) djibril.diop@umontreal.ca

Le 25 mai 2013, l’Organisation continentale africaine (Organisation de l’Unité Africaine- OUA, puis l’Union Africaine-UA) aura 50 ans ! 25 mai 1963-25 mai 2013. Ce sera alors le jubilé d’or de l’Organisation panafricaine. Pour célébrer cet anniversaire, tous les chefs d’État africains sont attendus à Addis-Abeba le 25 mai prochain. Mais quel bilan faire de ce cinquantenaire ? En effet, c’est au lendemain des indépendances, au début des années 1960, que les deux groupes qui s’opposaient sur la conduite à tenir pour faire l’unité des pays africains, celui dit de Casablanca et celui dit de Monrovia, se sont fusionner pour donner l’organisation panafricain, l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA). En 2002, l’OUA a muté pour devenir l’Union Africaine (UA). Avec cette réforme, tous les rêves étaient permis pour enfin aller vers les États-Unis d’Afrique et positionner le continent sur la voie de l’émergence. Cependant, si l’Afrique est la région du monde qui enregistre l’un des plus importants taux de croissance ces derniers années (4,9% en 2011 ; 5,1% en 2012, prévisions 2013 à 5,4% 5,7% l'an prochain (FMI), elle reste aussi le continent le plus pauvre au monde incapable de mettre fin aux multiples conflits et interminables qui minent toute perspective d’un développement socioéconomique durable pour le bonheur de sa population qui, elle, ne cesse de grossir et des défis qui ne cessent de se complexifier.