Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

A la découverte de l’Islam à Genève 

Publié le, 18 novembre 2009 par

Impossible entreprise suis-je tenté  de répondre. Quelles lunettes devrais-je chausser pour élargir mon champ naturel de vision ? L’approche la plus réaliste est finalement de noter les anathèmes proférés contre l’Islam. Ils sont tous aussi infondés, injustes et ridicules que les malédictions vomies en d’autres temps et lieux contre des personnes, des communautés ou des peuples. 

Aujourd’hui l’ensemble de  la population genevoise est interpellée sur bien des sujets dans lesquels l’Islam n’est spécifiquement pas concerné et pour lesquels les musulmans ont des opinions aussi diversifiés que l’ensemble de la population. Les clivages les plus criants séparent en fait ceux qui jouissent du bien-être de ceux qui se débattent dans la précarité, les bien logés des sans abri, les bien portants des malades, les valides des handicapés, les jeunes des personnes âgées et plus globalement les personnes régulièrement établies et les clandestins. 

Sénégal 2012 : le temps du peuple 

Publié le, 18 novembre 2009 par

Le Sénégal s’est constitué en république pour appeler tous les citoyens, à un degré plus élevé de moralité, de religion et de bien être.

Le 25 Février 2007, les sénégalais avaient reconduit le pouvoir libéral pour lui permettre de parachever son projet et vision politique.

Ces sénégalais, et parmi eux, ceux qui avaient 6 à 17 ans au mois de mars de l’an 2000, attendent 2012 pour se doter d’un pouvoir soucieux de faire de leur pays, un Etat moderne, modèle d’une société créatrice d’emplois, modèle d’une économie en croissance.

Ces jeunes qui appartiennent à la tranche d’âge la plus importante de la population, sont aujourd’hui interpellés par le Président des Etats-Unis d’Amérique et Prix Nobel de la paix M. Barack Hussein OBAMA lors de son discours devant le parlement ghanéen.

Une analyse objective des rapports conflictuels qu’entretient le Président de la République avec les institutions, aboutit à un constat regrettable : Me Abdoulaye WADE n’est pas un Homme d’Etat complet, ni un Chef d’Etat responsable. En effet, un Homme d’Etat respecte la république, ses fondements et ses valeurs. Il affiche un  grand respect pour les socles du système républicain et démocratique tels que la laïcité, le fonctionnement de l’Etat et la nation. Par contre, un Chef d’Etat responsable préserve l’ordre établi, évite la déliquescence étatique, et se corrode de procédés naturels afin de garantir l’unité nationale, l’intégrité territoriale, la sécurité publique, la sureté de l’Etat, la défense nationale et surtout la  stabilité politique.