Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Par Babacar SAMB, ancien Ambassadeur du Sénégal en Egypte, membre de la Commission Nationale de Préparation du Sommet de l’OCI, Comité Document Thèmes et Termes de Référence

Genèse du conflit israélo-arabe :

L’Assemblée générale de l’ONU de novembre 1947 a adopté la fameuse résolution 181 décidant le plan de partage de la Palestine en deux Etats, arabe et juif. Cette partition a été rejetée par les Etats arabes indépendants regroupés dans la ligue des Etats arabes. Ils considéraient qu’il ne peut y avoir qu’un seul Etat arabe. Ignorant les protestations des Arabes, Israël proclame la naissance de son Etat le 14 Mai 1948, jour de retrait de la puissance mandataire britannique, Ben GOURION (1886-1973), le leader travailliste devient premier ministre.

Les Etats arabes entrent en guerre de Mai 1948, à Juillet 1949. Ce fut la première déroute face à l’Etat hébreu.

GENEVE- « Définir notre futur et notre destinée », c'est l'appel que lance Paul Kagamé à ses compatriotes africains. Et le souci du président rwandais, c'est d'amener les Africains à 'ne pas accepter d'être moins importants ou moins humains que les autres'.

L'ombre du roi du reggae planait hier sur la grande salle de l'Uit qui abritait une conférence de presse animée par les présidents Kagamé et Compaoré. En effet, réagissant aux questions de la presse internationale sur l'arrestation de la directrice du protocole présidentiel rwandais, dans le cadre des mandats d'arrêt lancés par la justice française, le président Kagamé s'est inspiré des propos libérateurs de Bob Marley pour appeler les Africains à faire face à une justice française qui les déshumanise : 'Africans must stand up !'. Cet appel pour rester debout afin de faire face à l'oppression et à l'injustice est soutenu par le président burkinabé, Blaise Compaoré.

Un reportage de Edem Ganyra

Le 7 décembre, les Ghanéens en âge de voter ont été conviés pour la cinquième fois aux urnes depuis 1992, année du début d’encrage presque parfait de la démocratie dans ce pays d’Afrique occidentale. Le Ghana est certes devenu depuis cette période un îlot de stabilité économique et politique dans cette région de l’Afrique toujours en proie à divers différends, parfois armés. Cependant, nombreux sont encore les Ghanéens qui entonnent la rengaine selon laquelle la démocratie ne remplit pas le ventre. Une façon d’interpeller les politiques de cet Etat de près de 20 millions d’âmes sur les défis élémentaires qu’ils doivent encore relever vis-à-vis de leurs compatriotes.

Par Ousmane Tanor Dieng, Secretaire general du Parti socialiste du Sénégal.

Qu’il me soit d’abord permis d’adresser mes vifs remerciements au Président, au Secrétaire Général et à tous les militants du Rassemblement Constitutionnel Démocratique pour m’avoir invité à prendre part à ce XXème Symposium international.

En y répondant avec un plaisir renouvelé, et entretenu par le souvenir des relations anciennes et solidaires entre les Présidents Habib BOURGUIBA et Léopold Sédar SENGHOR, perpétuées par leurs successeurs, les Présidents Zine El Abidine BEN ALI et Abdou DIOUF, à la tête de nos deux pays et de nos deux partis respectifs, je vous apporte le salut fraternel et militant du Parti Socialiste du Sénégal.

Je voudrais aussi adresser mes félicitations aux organisateurs de ce symposium pour la pertinence et l’actualité du thème général choisi : « La participation politique dans un monde en mutation ».