Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

GRENOBLE – Le Président de la République persiste et signe : « Je n’ai pas d’adversaire ». « M. le Président, ai - je dit à Abdoulaye Wade, avez – vous peur de votre adversaire ? » Lui : « Vous me parlez de mon adversaire ! Mais le problème, c’est que je ne vois pas d’adversaire.» L’actuel locataire de l’avenue Roume après avoir donné l’assurance d’organiser des élections démocratiques et transparentes, est sûr d’être réélu. Au - delà de son humour légendaire et ses provocations bien senties, Wade s’appuie sur un constat politique qui est tout à fait à son avantage : « Le seul parti qui aurait pu être mon adversaire, c’est le parti socialiste » et de se réjouir : « Il a éclaté la semaine dernière avec trois candidats ». Prenant à témoin son auditoire : « Vous vous rendez – compte !» Et son explication de fin homme politique ( vingt six ( 26) ans d’opposition face à Senghor et Abdou Diouf) : « Moi, je suis le seul candidat de mon parti le PDS. Ce qui est déjà très important. Et je suis soutenu par 45 partis politiques.» Montrant le vice – Président de l’assemblée nationale qui l’accompagnait, et assis en face de lui avec de hauts dignitaires du régime : « M. Iba Der Thiam, qui est un éminent professeur d’Histoire et historien très connu est à la tête de cette coalition».

LES CONFIDENCES DE IBA DER A CONTINENTPREMIER.COM

Publié le, 28 décembre 2006 par

" Wade sera élu dès le premier tour et nous aurons une majorité à l’assemblée. L’opposition n’a pas les moyens de se dresser contre le Chef de l’Etat. Le dialogue politique est nécessaire pour la construction d’un monde de paix et la Civilisation de l’Universel. Le Sénégal est assez mûr pour aller vers des élections apaisées et transparentes. Il n’y aura pas de crise confrérique au Sénégal."