Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com



  • L'élimination du Cameroun à la Coupe du monde « a été dure mais ce peuple est très sportif»
  • Coupe du Monde : « l’Afrique peut la gagner »
  • Pronostic : « Le Ghana constitue une équipe homogène»
  • Ses conseils à El Hadji Diouf : «Quand on veut devenir un grand joueur, il faut être discipliné »
  • Désillusion des enfants du foot : « Ce ne sont pas les managers qui vendent les enfants mais leurs parents »

PARIS – Stade de France - ContinentPremier.info, votre magazine panafricain, l’a rencontré au Stade de France lors d’une conférence de presse organisée par Western – Union, sponsor officiel de la CAN depuis 2002. Son nom, rappelle les grands moments du football africain au niveau mondial. Le site de la FIFA, le désigne comme l’un des meilleurs joueurs de sa génération. Roger Mila, est aussi Ambassadeur de l'agence onusienne de lutte contre le Sida (ONUSIDA). Lion Indomptable, il est et il restera jusqu’à la fin de sa vie.

M. Roger Mila, quel est votre pronostic pour les finalistes ou la gagnante de la Can 2006?

« Je ne faisais pas de pronostic. Moi mon pronostic s'était sur le terrain. Tout ce que je peux vous dire c'est que cette coupe d'Afrique va être bien engagée et ce sont les meilleurs pays d'Afrique qui s'affrontent. On y retrouve quatre pays finalistes pour la Coupe du monde. Il faut que ces pays se battent pour arriver en demi – finale ou en finale. A mon avis, le Ghana qui n'a jamais participé à une coupe du monde constitue une équipe homogène»

Quel a été votre réaction face à l’élimination du Cameroun de la Coupe du monde ?

« L'élimination du Cameroun à la Coupe du monde a été dure mais ce peuple est très sportif. Je n'ai jamais vu de violence dans les terrains de foot au Cameroun. Il faut que cette équipe se prépare pour la prochaine coupe du monde en 2010 ».

La majorité des équipes africaines sont dans des poules de la mort. Cela vous fait – il peur?

« Le football africain a atteint un niveau très élevé. Non, je ne crois pas à cette appellation « Poule de la mort ». Il n y a jamais de poule difficile en football. On a vu une bonne équipe du Sénégal battre la France Par ailleurs, je suis en train de me battre au sein de la FIFA pour que l'Afrique puisse avoir un 6ème pays car c'est quand même le continent qui compte le plus de pays»

Voulez – vous dire qu'une équipe africaine peut gagner la Coupe du monde?

« Gagner la Coupe du monde est faisable. Pour cela, il faut quand même assurer les préalables. Il faut une bonne préparation pour gagner une compétition. Le Continent africain est aujourd'hui craint. Il faut en profiter pour aller loin. Il nous faudra au moins trois pays qui traversent le premier tour. Il faut que les équipes croient à leur force et à leur possibilité. Il faut par ailleurs s'armer d'honnêteté et de simplicité »
Et aussi s’armer de « Khons » ces gris - gris comme on dit au Sénégal ?
« On pense toujours aller voir un marabout mais on gagne un match de foot sur le terrain »

Roger, quels sont vos conseils à votre frère El Hadji Diouf du Sénégal ?

«Quand on veut devenir un grand joueur, il faut être discipliné. D'abord vis à vis de soi – même. Le joueur doit pouvoir après chaque match faire le bilan, voir ses erreurs et les corriger. Etre attentif aux enseignements des entraîneurs et être réaliste. Quand on est réaliste on peut même casser une montagne»

Les joueurs internationaux ont beaucoup de difficultés pour se libérer de leurs clubs européens lors de la CAN. Que faudrait – il?

« On a besoin de nos joueurs pour relever le niveau de la Coupe d'Afrique mais les Européens ont aussi besoin d'eux et ce sont eux qui paient les joueurs. D'où une nécessité de trouver un terrain d'entente entre les différentes fédérations »

Que faisiez vous quand votre pays vous sollicitait?

« Je partais et je me faisais sanctionner. C'est peut – être pour ça que je n'ai pas réussi dans ces grands clubs. Mais vous savez les Lions indomptables, c'était tout pour moi»

Mila, on vous a vu chanteur. Qu'est devenue votre carrière d'artiste – musicien ?

« Je suis actuellement en Stand by »

Revenons au football. Quel remède préconisez – vous contre le détournement des fonds du football ?

« La guerre des nerfs dans le football c'est l'argent. Les gens viennent pour gagner de l'argent. Mais pour gagner de l'argent, il faut travailler. Nous devons éviter en Afrique que les administrateurs touchent à l'argent. Il nous faudrait mieux impliquer les footballeurs et avoir un gestionnaire responsable. Ce dernier rend compte et est tenu de s’expliquer en cas de détournement»

Beaucoup d'enfants africains, rêvent des millions du football. Ils veulent devenir des stars. Que leur dites – vous?

« Mon message est beaucoup plus adressé aux parents de ces jeunes. Car ce sont les parents qui sont en train de vendre leurs enfants. Ils entendent des sommes colossales que gagnent certains joueurs et veulent coûte que coûte que leurs fils deviennent des stars du foot. Je voudrais leur dire ceci que la réussite commence d'abord à son domicile et dans son pays. Si un enfant est bon dans son pays sa première sélection se fera chez lui. Et ainsi il se fera remarquer. C'est dire que ce ne sont pas les managers qui vendent les enfants mais leurs parents. Il faut être sûr qu'on va réussir avant de venir en Europe. »

Par notre Envoyé spécial, Gorgui Wade NDOYE