Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com


Photo:H- SALGADO
GENEVE – Arena, samedi 8 octobre. Kofi Annan, n’oubliera jamais cette date et Genève. Le concert touchait à sa fin. Il était 23 heures, Youssou Ndour, avant d’entonner son hymne « Fight Malaria » dédié à la lutte contre le paludisme avait convié Kofi Annan sur scène. « Merci, Merci à Youssou Ndour et à tous les artistes qui ont accepté de mettre en commun leur énergie pour la cause. Ce concert est exceptionnel…».

La salle debout, crie « Kofi, Kofi ». Le Secrétaire général des Nations – Unies, eut de la peine à lire son discours en français.

« Ensemble, nous pouvons changer le monde », dit - il dans une émotion bien maîtrisée. « Les bases de solidarité que constitue le concert de ce soir doivent être pérennisées», la foule continue à scander son nom et lui : « Votre présence est le symbole d’une ambition pour un monde meilleur pour tous ses habitants». Annan rangea son discours et poursuit : « This is not an event. This is a movement” ( Ceci n’est pas un évènement. C'est un mouvement. Collectivement, vous pouvez faire la différence pour un monde meilleur». « You are the United - Nations ( Vous êtes les Nations – Unies), « L’ONU, ce n’est pas la bureaucratie. C’est vous peuples du monde». « C’est ce qui est écrit sur la Charte ».

Youssou Ndour, ses amis et les Nations – Unies, unis avec la Fondation pour Genève, la banque Pictet & Cie, le Fonds mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme et le partenariat « Roll Back Malaria » ont signé un concert exceptionnel dans une salle qui a refusé du monde afin de sensibiliser le public suisse et international au combat à mener contre le paludisme. Cette maladie fait perdre à l’Afrique quelque 12 milliards de dollars par an. « Comment rester insensible face au paludisme qui tue au moins un million de personnes chaque année dans le monde, dont un enfant toutes les 30 secondes? Que peut faire Genève, ville internationale à vocation humaniste? », justifie la Fondation pour Genève. À l'occasion du 60e anniversaire des Nations Unies, ce partenariat public – privé a montré la voie pour la maîtrise du paludisme qui fait partie des objectifs de développement du Millénaire, adoptés en 2000 par les 191 Etats membres de l’ONU. Réduire de moitié le taux de mortalité et de morbidité du paludisme dans le monde d’ici 2010, est un des objectifs atteignables si la volonté politique et des mobilisations populaires comme cette soirée inaugurent d’autres initiatives.

50.000

C’est le nombre de moustiquaires imprégnées que le public a offert au Programme Roll Back Malaria ( Faire reculer le paludisme). Selon le calcul des organisateurs, chaque personne présente au concert aura ainsi contribué pour l’achat de 6 moustiquaires.

Jean Ziegler aux anges : « C’est très rare de voir une foule si compacte, si nombreuse à l’Aréna. C’est extra, le peuple des Nations – Unies a témoigné toute sa solidarité à l’Afrique. La présence de Kofi Annan à cette réunion populaire est un symbole très fort. L’ONU retourne à ses sources. Le fait que ce concert soit fait par de grands artistes africains comme Youssou Ndour est un acte à faire réveiller les bureaucrates de l’ONU mais aussi cette foule incroyable de gens». Kofi Annan qui ne veut pas s’arrêter en bon chemin a dit au public « N’oubliez pas ce que vous avez vécu ici ce soir».
Par EL HADJI GORGUI WADE NDOYE