Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

LES MORTS NE SONT PAS MORTS

Publié le, 12 septembre 2005 par

Par Birago DIOP*

Écoute plus souvent
Les choses que les Êtres
La Voix du Feu s'entend,
Entends la Voix de l'Eau.
Écoute dans le Vent
Le Buisson en sanglots :
C'est le Souffle des ancêtres.

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :
Ils sont dans l'Ombre qui s'éclaire
Et dans l'ombre qui s'épaissit.
Les Morts ne sont pas sous la Terre :
Ils sont dans l'Arbre qui frémit,
Ils sont dans le Bois qui gémit,
Ils sont dans l'Eau qui coule,
Ils sont dans l'Eau qui dort,
Ils sont dans la Case, ils sont dans la Foule :
Les Morts ne sont pas morts.

Écoute plus souvent
Les Choses que les Êtres
La Voix du Feu s'entend,
Entends la Voix de l'Eau.
Écoute dans le Vent
Le Buisson en sanglots :
C'est le Souffle des Ancêtres morts,
Qui ne sont pas partis
Qui ne sont pas sous la Terre
Qui ne sont pas morts.

Ceux qui sont morts ne sont jamais partis :
Ils sont dans le Sein de la Femme,
Ils sont dans l'Enfant qui vagit
Et dans le Tison qui s'enflamme.
Les Morts ne sont pas sous la Terre :
Ils sont dans le Feu qui s'éteint,
Ils sont dans les Herbes qui pleurent,
Ils sont dans le Rocher qui geint,
Ils sont dans la Forêt, ils sont dans la Demeure,
Les Morts ne sont pas morts.

Birago DIOP- (1906-1989) Souffles (extrait)

(Les Contes d'Amadou Koumba, 1947, Editions Présence Africaine, Dakar, 1961, pp. 173-175)

L' ART EST UN ANTI DESTIN: BIRAGO DIOP CONSOLE LA MARTINIQUE*

Vêtus de noir et de blanc, couleurs de deuil, des dizaines de milliers de Martiniquais ont rendu hommage aux victimes de l'accident de la West Caribbean. Au stade de Dillon, le plus grand de l'Ile, en présence des présidents français Chirac et vénézuélien Chavez, et de quelque 1500 proches des victimes, la Martinique unie s’est recueillie pour exprimer sa "solidarité profonde" et " la compassion de la nation tout entière" selon les mots de Jacques Chirac. A cet hommage rendu aux disparus, les Sénégalais, y étaient par la force magique de la poésie, qui est vie. "L' art est un anti - destin" disait André Malraux, et Birago Diop, l'auteur sénégalais des contes d'Amadou Koumba, s'est ressuscité pour accompagner dans leur demeure éternelle ses frères de l'île. « Aucun élu ne s’est exprime, la seule parole autorisée étant celle des représentants des différentes confessions - catholique, orthodoxe, hindouiste, juive, musulmane et adventiste ». Pourtant Birago prit la parole.

" LES MORTS NE SONT PAS MORTS" ( lire le poème)

Des cris de douleur se sont échappés de la foule au moment ou 160 écoliers martiniquais âgés de douze à quatorze ans ont déposé des bougies à la mémoire des disparus dans la chapelle ardente installée sous une tente blanche drapée de voilages.
Le 16 août dernier le vol - Panama - Fort- de- France, faisait 160 morts, dont 152 Français de Martinique, près de Maracaibo, au Venezuela. Selon les autorités vénézuéliennes, seule une vingtaine de dépouilles ont été identifiées pour l'instant, un chiffre non confirme par Paris, et aucun corps n'a été rapatrie. Symboliquement, 160 représentants des familles des victimes ont recouvert de roses blanches une stèle de pierre claire en forme de cœur ou ont été gravés des vers ( Ndlr Souffles) de l’écrivain sénégalais Birago Diop : " Les morts ne sont pas morts. Ils sont dans l'arbre qui frémit. Ils sont dans la foule. Ils sont-la".

* Nos esprits vont aussi à ceux qui sont morts brûlés à Paris, noyés aux Etats – Unis. A tous les sinistrés ou endeuillés de notre planète Noirs comme Blancs.

EGWN avec les Agences