Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

«L’OIM est prête pour assurer le vote » , selon son Directeur général Brunson Mckinley.

L’organisation internationale pour la migration (OIM), estime à 3.5 millions le nombre d’Irakiens qui vivent à l’extérieur. Parmi eux, des électeurs potentiels.

Côté américain, le regain de violence constatée ces derniers jours en Irak, n’a pas démoralisé le Président Bush qui tient à organiser comme il l’a prévu le premier scrutin démocratique suite à la chute du dictateur Hussein.

Liée par un Protocole d’entente avec la Commission électorale indépendante pour l'Irak, l’OIM, organisation non membre des Nations – Unies, basée à Genève est chargée d'organiser le vote des Irakiens résidant à l'étranger pour l'élection d'une assemblée nationale de transition, fixée au 30 janvier 2005.

L'OIM a acquis une longue expérience dans l'organisation d'élections pour les expatriés dans des situations post-conflictuelles ou transitoires. Depuis 1996, elle a mené des activités comparables en Bosnie-Herzégovine, au Kosovo (Serbie Monténégro), au Timor oriental et en Afghanistan, rappelle l’organisation.

En Afghanistan, l’OIM a accompli la même tâche. « Nous allons essayer d’arranger les votations d’ici fin janvier. C’est une tâche difficile mais nous ferons de notre mieux » assure M. Brunson Mckinley. Pour l’Afghanistan les élections ont coûté près de 25 millions de Dollars américains. Pour l’Irak, Brunson McKinley projette de dépenser autant ou beaucoup plus, « car c’est beaucoup plus compliqué et beaucoup plus difficile» assure -t- il. « La somme pourrait tourner entre 75 à 100 millions de Dollars. Le financement de ces élections sera supporté par le budget national de l’Irak » informe le Patron de l’OIM.

Le scrutin concernera 14 pays : Allemagne, Australie, Canada, Danemark, Émirats arabes unis, États-Unis, France, Iran, Jordanie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède, Syrie et Turquie. L’OIM négocie avec les pays concernés alors que la Commission électorale indépendante définit pour sa part le règlement et les procédures du scrutin pour les Irakiens à l'étranger. « Pour avoir le droit de voter, les électeurs devront être de nationalité irakienne ou en droit de l'être et nés, au plus tard, le 31 décembre 1986. Enfin, ils devront être inscrits sur les listes électorales conformément aux conditions fixées par la Commission » souligne un communiqué de l’OIM.

En termes de difficultés, M. Brunson Mckinley souligne qu’il faudra permettre d’abord l’accès à l’information à tous les électeurs potentiels, les enregistrer puis être sûr qu’ils votent et une seule fois. Ce n’est pas tellement difficile, tempère –t-il vu la grande expérience en ce domanie de l’organisation internationale de la migration.

La période d'inscription pour les Irakiens expatriés ne sera pas la même que pour les Irakiens résidant dans le pays. Elle durera moins longtemps et commencera à une date plus proche du scrutin.

Mais c’est au niveau de la logistique, où il faudra mettre l’accent car mettre en place tout le matériel en amont et en aval à l’espace de deux mois, n’est pas chose aisée, avoue le Directeur général de l’OIM et d'assurer "l'OIM est prête pour le bon développement du scrutin à l'extérieur de l'Irak".

Présentation Mr. Brunson McKinley
(since 1 October 1998)

Brunson McKinley took office as Director General of the International Organization for Migration in October 1998. He was re-elected to a second five-year term in 2003.

Mr. McKinley has sought to enhance IOM's ability to serve governments and migrants by:

  • establishing IOM as an international focal point for dialogue and debate on migration policy questions in line with the rapid growth of interest in the subject worldwide,
  • focusing IOM's expertise on delivering results in service areas such as labour migration, measures against smuggling and trafficking in persons, social integration, diaspora management, development and migrant health,
  • launching and nurturing forums for regional migration dialogue and practical cooperation,
  • helping the international community cope with conflicts and emergencies like Colombia, Afghanistan and Iraq, and Sudan,
  • enhancing IOM's impact in the post-conflict period and
  • improving and streamlining IOM's administrative structures and processes.

A firm believer in supporting IOM colleagues in the field, where the number of IOM missions and offices now exceeds 210, Mr. McKinley travels widely and seeks to build direct ties with governments, migrants and civil society. IOM's operational budget has more than tripled in the period of his stewardship.
Mr. McKinley came to IOM from a career in the diplomatic service of the United States, with posts in Italy, China, Vietnam, the United Kingdom and Germany. He was the first American Ambassador to Haiti in the post-Duvalier period. Beginning in 1990 he developed a speciality in migration issues. From 1995 to 1998 he served as the US Humanitarian Coordinator in Bosnia and Herzegovina.

Brunson McKinley was born in 1943. He studied classical languages at the University of Chicago and Harvard University and served as an Army officer for five years. He speaks French and German and has studied Spanish, Italian, Chinese and Vietnamese. He is married and has a grown son and daughter

Par EGWN.