Ont collaboré à ce numéro

 CERIM
 ECOFIN
 Edition
 FMI
 HRW
 M. Brian T. NEUBERT
 Mme Audrey Azouley
 OMS
 RADDHO
 UE
 UIP
 UNIS

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

La fondation Bill & Melinda Gates a fait part, fin janvier, de son intention de contribuer au plan d'investissement extérieur de l'UE.

La fondation Gates contribuera à hauteur de 50 millions de dollars (40,9 millions d'euros) de financement, et de 12,5 millions de dollars (10,2 millions d'euros) d'assistance technique, à des projets d'investissement dans le secteur de la santé en Afrique, par le truchement de l'UE, afin d'améliorer les investissements durables en Afrique. Cette mise en commun des ressources vise à attirer de nouveaux investissements privés en faveur de la réalisation des objectifs de développement durable et permettra d'accélérer la montée en puissance des projets au mérite avéré. La Commission européenne salue ce soutien résolu aux efforts qu'elle déploie en faveur du développement durable en Afrique et assortira cette contribution d'une autre enveloppe de 50 millions d'euros.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré: «Un tiers des investissements étrangers directs en Afrique provient de l'UE; ce soutien contribue actuellement à la création d'emplois et à la croissance sur nos deux continents. Nous devons toutefois en faire davantage pour améliorer le climat des affaires et mettre en place une plateforme permettant aux innovateurs africains de se développer. Cela passe par la participation pleine et entière du secteur privé et du secteur philanthropique et je suis reconnaissant à la fondation Bill & Melinda Gates pour leur engagement, qui est des plus nécessaires. Il s'agit là d'un investissement dans notre avenir commun.Le partenariat entre l'Europe et l'Afrique est un partenariat dans lequel nous nous soutenons mutuellement pour créer de la prospérité et faire en sorte que la planète soit un espace de vie plus sûr, plus stable et plus durable.»

Bill Gates a, quant à lui, déclaré: «L'amélioration des résultats en matière de santé permet à une société de devenir plus prospère et plus productive. Même si bien des progrès ont été enregistrés en ce sens en Afrique sub-saharienne depuis l'an 2000, nous devons déployer davantage d'efforts encore pour encourager la recherche et l'innovation en faveur des plus démunis. Il est formidable de constater que la Commission européenne, en partenariat avec les pays africains, montre l'exemple en réduisant les profondes inégalités qui existent au niveau de la richesse mondiale. Cet engagement ouvrira des perspectives qui permettront à des personnes et à leurs communautés de se sortir de la pauvreté.»

Ce nouveau partenariat dans le domaine de la santé fait suite à une première initiative conjointe avec l'UE, annoncée le 12 décembre 2017 lors du sommet «One Planet» organisé à Paris. visant à soutenir l'élaboration d'outils et de techniques bénéficiant aux petits exploitants agricoles dans les pays en développement.  Dans le cadre de cette initiative, la Commission apportera 270 millions d'euros et la fondation Bill & Melinda Gates 300 millions de dollars (244,7 millions d'euros) pour financer la recherche agricole en vue d'aider les agriculteurs les plus défavorisés de la planète à mieux s'adapter aux conditions de culture de plus en plus difficiles induites par le changement climatique. La France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et d'autres États membres de l'UE prendront également part à ce programme.

Contexte

L'Union européenne et l'Afrique déploient des efforts conjoints pour relever les défis communs actuels, qu'il s'agisse d'investir dans la jeunesse, de favoriser le développement durable et de renforcer la paix et la sécurité, de stimuler l'investissement sur le continent africain, de soutenir la bonne gouvernance ou de mieux gérer les migrations.

Le plan d'investissement extérieur de l'UE a été adopté en septembre 2017 pour encourager les investissements dans les pays partenaires d'Afrique et les pays du voisinage européen, notamment avec une nouvelle garantie de 1,5 milliard d'euros apportée au Fonds européen pour le développement durable (FEDD).

Cette initiative ambitieuse soutient des instruments financiers innovants, tels que les garanties pour stimuler l'investissement privé. Dotée d'un montant de 4,1 milliards d'euros provenant de l'UE, elle permettra de mobiliser jusqu'à 44 milliards d'euros d'investissements privés d'ici 2020. Ces investissements ciblent principalement l'amélioration des infrastructures économiques et sociales, par exemple les infrastructures municipales et les services de proximité, l'appui aux petites et moyennes entreprises, et les projets de microfinance et de création d'emplois, notamment en faveur des jeunes.