Ont collaboré à ce numéro

 Cément Conti
 CICR
 Droits humains
 Mme Chloé DELSAD
 MSF
 Nadia Boehlen
 OIF
 ONUSIDA
 UNIS

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

 

Genève / Bamako (CICR) – Tout quitter pour fuir la violence. C’est le sort qu’ont connu des milliers de personnes dans le nord du Mali, qui se retrouvent  souvent sans moyens de subsistance et sans abri. Pour faire face à cette situation alarmante, près de 1 400 tonnes de vivres, des semences et des biens de première nécessité ont été distribuées aux populations de Mopti, Tombouctou, Gao et Kidal par le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), en collaboration avec la Croix-Rouge malienne et les leaders communautaires.


« Nous sommes très préoccupés par cette violence qui touche les communautés de la région et frappe aussi les humanitaires, privant ainsi la population d’une assistance pourtant vitale. Il est important que l’action humanitaire neutre et impartiale soit respectée, afin que ceux qui manquent de tout puissent recevoir l’aide dont ils ont besoin », a déclaré Christoph Luedi, chef de la délégation du CICR au Mali.
 
Au cours des dernières semaines, du riz, des haricots, de l’huile et d’autres denrées alimentaires ont pu être distribués à quelque 63 000 personnes  dans les régions de Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal. 17 872 personnes de retour dans leurs communautés se sont par ailleurs vu remettre des moustiquaires, des ustensiles de cuisine, des produits d’hygiène et d’autres biens essentiels.
 
« Cette aide a permis de répondre aux besoins les plus pressants, y compris ceux des communautés d’accueil, elles-mêmes aux prises avec des difficultés économiques et dont la générosité est mise à forte contribution », a expliqué Jean-Pierre Nereyabagabo, coordonnateur des programmes de sécurité économique du CICR au Mali.
 
Plus de 100 000 agriculteurs du nord du pays ont en outre reçu quelque 500 tonnes de semences de riz, mil et sorgho et près de 873 000 têtes de bétail ont été vaccinées et traitées. Pour venir en aide aux populations touchées par la violence, le CICR a travaillé en étroite collaboration avec les volontaires de la Croix-Rouge malienne, les représentants des communautés locales, des prestataires de services et les services techniques de l’État malien.