Ont collaboré à ce numéro

 Caribana Festival
 CETIM
 Club de la Presse
 DGVS
 FIDH
 Geneva International
 M.Mamadou KASSE
 Mme Pascale KRAMER
 Newzimbabwe.com
 Noé21
 OMPI
 Paleo Festival
 Sud Quotidien
 Swissinfo.ch
 Union Africaine
 UPAF

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

D’un seul projet d’exploitation d’or à ce jour, le Sénégal verra émerger d’ici 2017 quelque quatre « projets majeurs » qui vont générer environ 4000 emplois directs, a annoncé Ousmane Cissé, directeur des mines et de la géologie, dans une interview au journal Sud Quotidien.

 

M. Cissé parle de changements qui vont intervenir dans le secteur des mines sur lesquels les populations doivent anticiper, se félicitant d’«avancées significatives » obtenues avec la renégociation de la convention minière sur l'or de Sabodala qui a généré près de 7 milliards Cfa de redevance sur 2009-2011. « Avec le nouveau régime et la renégociation de la convention minière, rien que pour l'année 2012, l'Etat a perçu 5 milliards de nos francs et dans la période 2013-2017, c'est environ 205 milliards FCfa qui vont être perçus par l'Etat du Sénégal dans ce projet », a-t-il dit.

Parallèlement, le gouvernement reste attentif à l’exploitation artisanale de l’or et s’inquièterait de l'orpaillage « non pas du point de vue de l'activité mais du point de vue des impacts négatifs sur la santé, l'environnement et la sécurité ». Selon Ousmane Cissé, des mesures appropriées seront prises dans les meilleurs délais pour assainir le secteur et arriver à une situation acceptable et bénéfique pour les communautés directement impactées et pour le pays.

Au Sénégal, les investissements dans le secteur des mines ont atteint 700 milliards Cfa sur la période 2009-2012 et culmineront à 3000 milliards Cfa à l’horizon 2017.

Source : (Agence Ecofin) -