Ont collaboré à ce numéro

 2012 Elections
 ACANU
 Antgel, Ville d'Onex
 Antigel Festival
 Bulletin info OMS
 COTMEC, EIRENE
 Dahij
 Edilivres Paris
 Eric Bridier
 Etat de Genève
 Fal 2012
 Fest. de Philosophie
 HCR
 IBN SAID
 Ismael Lo,
 La tribune Sénégal
 M. Ibrahima Faye
 M. Sanou Mbaye
 Martin Tchapchet
 Medias Nord Sud
 Nafissatou Dia Diouf
 Olusegun Ol AGANGA
 Pr Maimouna Barro
 Sophie Bessis,
 Souley. Jules. Diop
 Toni Morrison
 UN SPECIAL GENEVA
 Université de Genève
 Whitney Houston
 Xavier Collin

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Laudatio pour la Professeure Toni Morrison.

Publié le, 05 novembre 2011 par Guillemette Bolens

 

Toni Morrison a été non seulement professeure de littérature à l'Université de Princeton et auteure d’essais critiques importants, mais elle a égalementété éditrice chez Random House, maison d’édition qui, grâce à elle, a permis l’impression et la diffusion d’auteurs noirs américains, jusque-là écartés par principe des presses.

La littérature américaine par cela a été changée, laissant émerger des voix qui font partie maintenant de la grande tradition littéraire et des cursus universitaires.

Cela est en soi considérable.

Mais Toni Morrison est elle-même l'auteure de chefs d’œuvres reconnus mondialement, qui lui valentun très grand lectorat et des Prix prestigieux comme le Pulitzer ou le Nobel, parmi beaucoup d’autres marques de reconnaissance.

De reconnaissance, car les œuvres de Toni Morrison montrent la force de la littérature, montrent que l’écriture littéraire est un acte. La littérature agit sur la réalité par le savoir qu’elle déploie et la capacité de compréhension qu’elle engendre.

Par sa pratique du langage et de la narration, Toni Morrison nous donne accès à un certain type de connaissance. Avant de lire son roman Beloved, nous croyons savoir ce qu’a été -- et est toujours--l’horreur absolue de l’esclavage. Par la lecture de cette œuvre magistrale, nous réalisons que nous ne savions rien, que nous n’avions pas même commencé à comprendre.

C’est ainsi que la fiction éclaire l’histoire : par une technique narrative extraordinairement précise, par la multiplication des voix qui se croisent pour dire un événement humain irréductible dès le moment qu’il se communique avec cette exigence de véracité là, où l’imaginaire décuple la puissance des mots.

Pour pouvoir communiquer une capacité d’amour et de souffrance aussi considérable que celle qui est articulée dans Beloved ou A Mercy, dans Jazz, dans Sula, ou dansTar Baby, il faut un art d’une force remarquable, par lequel le lecteur et la lectrice accèdent à un savoir plus ample, plus exact, plus investi qu’une simple succession de causes et d’effets pointés à distance.

Le langage peut être une arme de domination et d’exclusion, un moyen de rationaliser la destruction et le mépris de l’humain par l’humain, comme ce peut être, au contraire, le moyen de faire barrage à cette destruction par un refus catégorique et déclaré de cette violence.

Le langage et l’acte littéraire ont cette capacité de résistance par une attention toujours renouvelée portée sur les moyens de dire la complexité et l’imprévisibilité de l’humain.

Pour y parvenir, il faut des artistes de l’envergure de Toni Morrison.

La littérature n’est pas une distraction, c’est une nécessité.

Professeure Morrison, ce que vous nous donnez par vos œuvres, votre présence et la générosité de votre esprit est d’une valeur incalculable.

Nous avons souhaité vous exprimer notre profonde gratitude.