Ont collaboré à ce numéro

 CARI St-Laurent
 CGNews
 FIFOG
 Francophonie
 Labor et Fides
 M. Abdou DIOUF
 M. Asim Siddiqui
 M. El Hadji Diaw
 M. Emile P. W. DIOUF
 M. Gabriel Faimau
 M. Hamid FALL
 M. Mamadou BA
 M. Youssou NDOUR
 M. Zidane MERIBOUTE
 Me. Madické NIANG
 Mlle Véronique TAVEA
 OPUS ONE
 UNICEF

Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Pour vous clandestins: parceque vous êtes des êtres humains!

Publié le, 07 mars 2010 par Gorgui Wade Ndoye

Qui pour protéger les migrants, notamment, les Sans papiers noirs africains? Où est l’Union Africaine? Et même l’OCI? Où sont ces braves gens de la société civile africaine? La Haut Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’Homme a condamné récemment le meurtre de 66 clandestins sub sahariens entre 2007 et février 2010 en Égypte. Ces meurtres jamais élucidés sont monnaie courante et les Noirs d’Afrique en payent un lourd tribut. Le Maroc, la Libye sont des mouroirs autant que Égypte pour les migrants noirs de la région sub saharienne. En Occident, les Sans papiers sont invisibles taillables et corvéables à souhait!

La situation des sans-papiers, à Genève, comme ailleurs, semble largement méconnue du grand public et des médias.

Inaudibles et invisibles, à l’instar de ces travailleurs de l’ombre et de leurs enfants, les sans papiers seraient des milliers et des milliers à Genève. Toutefois, le Gouvernement de la République de Genève avait demandé en 2005 au Gouvernement fédéral (Le Conseil fédéral) l’autorisation de régulariser quelque 5.000 personnes. Pour montrer sa bonne foi, la Ville de Genève, en occurrence, le Maire Patrice Mugny inaugurait au mois de mai 2008 la statue du sculpteur sénégalais, Ousmane Sow, un « Sans Papier » dans toute sa Dignité, un Homme debout !

La situation des clandestins est emblématique de la politique migratoire d’un pays et trop souvent révélatrice d’une forme de xénophobie institutionnelle. Certes, souvent, l’on tombe dans une situation de clandestinité pour des raisons obscures. Des passeurs indélicats et autres trafiquants d’êtres humains profitent de la vulnérabilité de leurs victimes pour développer leur propre commerce criminel. Cependant, beaucoup de ces migrants errants ont quitté familles, amis, terre etc… pour un avenir meilleur quelque part sur cette Terre des Hommes.

A la quête de la Terre Promise, beaucoup auront pris le ticket- sans retour vers l’Enfer. Car il leur manque un tout petit bout de papier à tous ces millions de Bouts de Bois de Dieu ! Vivant dans l’inquiétude, la pauvreté, la fatigue et la peur, rongés par la nostalgie, jonglant entre désespoir et espoir, vivant dans le danger permanent d’être retrouvés par la police, d’être soumis à la torture, aux expulsions et malheureusement aux meurtres aussi jamais élucidés, les Sans papiers, ceux à qui, même, la solidarité humaine est interdite car aider un clandestin est même pénalement répréhensible, méritent un autre regard.

Le pacte européen sur l'immigration et l'asile des Vingt-Sept, n’a pas aujourd’hui stoppé l’ardeur des migrants car ce qu’il faut changer c’est la situation de domination de l’homme par l’homme, ce qu’il faut prôner c’est une véritable solidarité pan humaine basée sur la pleine jouissance des opprimés des richesses de leurs terres. Ce qu’il faut changer c’est ce commerce mondial inique qui a fait perdre en moins de 20 ans à l’Afrique deux tiers de sa part de marché au niveau international. Ce qu’il faut encourager c’est l’Amour entre les peuples, c'est-à-dire le Respect de la Dignité Humaine etc… pas la charité qui humilie, pas l’aide qui déshumanise mais le soutien et l’appui et le partenariat qui relèvent l’être humain mis à genoux par on ne sait quel type de politique censé lui apporter le progrès !

Voyageurs clandestins découverts dans la cale d’un bateau à Anvers en Belgique, clandestins morts dans leur traversée de l’océan atlantique et dont les corps anonymes se retrouvent sur les rivages de Barcelone. Voyageurs de Thiaroye-sur-mer vers Barcelone, à vous ces 3.000 Sénégalais et autres Africains morts dans le ventre de l’atlantique en tentant de rejoindre les Canaries durant l’année 2006, Migrants du désespoir, pour l’espoir, je vous salue.

Nb : ce texte a été publié pour la première fois dans le Blog Collectif de la Tribune de Genève consacré aux Sans papiers. J’ai répondu à l’appel de l’initiateur Haykel Ezzedine pour témoigner ma sympathie et ma profonde solidarité avec ces sœurs et frères oubliés et mis en marge de la société. Défendre leur sort mérite bien qu’on ait même tort d’avoir pris position. Aucun être humain n’a le droit une seule petite parcelle de l’Humanité une et indivisible.

El hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur de publication du magazine panafricain www.ContinentPremier.Com