Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Zidane Meriboute, Islam’s Fateful Path, the critical choices facing modern muslims, I.B.Tauris, London, 2009, traduit du français, titre original La fracture islamique : demain le soufisme ? Fayard, Paris, 2004.  

L’ouvrage de Zidane Meriboute fournit, dès les premiers chapitres,  un panorama complet des Islams (sunnisme, chiisme, salafisme, soufisme). Il s’écarte de la vision simpliste et largement répandue en occident d’un islam monolithique. Il contribue ainsi à une meilleure connaissance de l’Islam et par là, à un meilleur respect de la diversité religieuse.

En effet, le mérite de ce livre est de nous faire découvrir la diversité de l’Islam, sa complexité aussi, et la cœxistence d’une multitude de courants, qui vont du rigorisme littéraliste de certains salafis à l’humanisme des ordres soufis (tourouq al soufiyya) en pleine expansion, notamment en Afrique et au Maghreb. Il cite à cet égard, les mouvements Tidjani, Mouride, Qadiri, Naqshbandi, etc…

Le livre est structuré  en deux parties : 

  • Dans la première, l’auteur se penche sur l’Islam fondateur de la première génération Mohamadienne, né d’une contestation de l’ordre établi sur des lois tribales médiévales, l’esclavage et l’anarchie. Une deuxième génération plus politisée est née au XIIIème siècle avec le théologien rigoriste Ibn Taymiyya, dont les idées furent reprises par le wahhabisme et une frange du salafisme contemporains. Enfin, une troisième génération est apparue au XXème siècle. Elle est la conséquence directe des injustices du colonialisme et de la mauvaise gouvernance des régimes nationalistes post-coloniaux. Cette génération élitiste a mal supporté la suppression du califat par Attäturk en 1924. Elle était principalement représentée par l’islamisme asiatique d’Al Mawdudi et des Egyptiens Al Banna, Qutb et d’autres qui ont incité les fidèles à se révolter contre l’aliénation et la dépersonnalisation imposées  par l’Occident. Les émules de ces salafis naîtront au Maghreb et à travers tout le monde islamique. Enfin, il ne manque pas d’aborder les courants qui prônent la da’wa (propagation) et le combat islamique à l’image de Ben Laden, du GSPC ou encore du Djihad islamique en Egypte.
 

-  Dans la deuxième partie Zidane Meriboute analyse un autre courant dit libéral, éclairé et tolérant porté essentiellement par les ordres soufis et les plus brillants penseurs musulmans comme Ibn Arabi, Al Hallaj et Rumi, auxquels ont succédé, des siècles plus tard, des chefs mystiques comme les cheikhs Jilani, Tidjani, Bamba, Tall, ou encore l’émir Abdel Kader.

L’auteur ne tombe pas dans le jeu de l’opposition entre soufisme et salafisme. Il évite cet écueil. Il a simplement tenté d’éclairer le lecteur sur le phénomène suivant : les pays musulmans qui ont combattu les ordres soufis (dont l'Algérie, la Turquie, l'Égypte et la Tunisie) semblent avoir cédé un espace important à l’islamisme radical, alors que les pays et les régions qui ont convenu d’intégrer ces soufis dans la société civile (notamment Afrique de l’Ouest, Tanzanie, Maroc) ont beaucoup moins souffert de l’extrémisme religieux.

L'originalité  de l’ensemble de la recherche de Zidane Meriboute ne se situe ni dans le fait d'avoir systématisé et classé en trois générations distinctes le phénomène islamique, ni dans celui d'avoir contourné le piège tendu à la majorité des islamologues, qui se sont systématiquement concentrés sur ce qu’il appelle la troisième génération d'islamisme du XIXe-XXe siècle. Elle réside plutôt dans une démarche qui a tenté de pousser plus loin l’investigation en essayant de comprendre l’impact de chacune des  générations étudiées, comme celui des rationalistes et des soufis, sur les droits de la femme musulmane, le port du voile, la place de l'individu dans la société, le statut des minorités (dhimmis), le droit des conflits armés, etc.

Enfin, cet ouvrage est le premier à aborder la question de la diplomatie religieuse globale en tant qu’instrument de médiation dans les relations internationales.

Selon plusieurs commentateurs, ce livre constitue une référence incontournable pour les représentants des ONG’S, des organisations internationales, des chercheurs, des journalistes ou de tous ceux qui travaillent avec le monde musulmans. Il a d’ailleurs obtenu le prestigieux Prix des Spiritualités d’Aujourd’hui, 2005 (présidé par l’orientaliste, traducteur du Coran, André Chouraqui.)

ContinentPremier recommande chaleureusement la lecture de cet ouvrage, actuellement en librairie ou à commander via plusieurs sites internet de vente tels amazon.uk.co ou amazon.fr pour moins de 10 Euros. Des copies de seconde main, à prix réduit,  sont aussi disponibles sur le marché. 

Gorgui Wade NDOYE

L’auteur : Zidane MeribouteVotre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.