Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1202 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 203 61 62

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

-(ONU)-  La Secrétaire d’Etat Condoleezza Rice, est attendue ce mardi au Moyen-Orient au moment où l’offensive d’Israël dans la bande de Gaza, baptisée « Hiver chaud », a fait un cortège macabre de soixante dix (70) civils tués. « La violence doit cesser et les discussions doivent reprendre», a déclaré la Maison Blanche. La Suisse a, pour sa part, hier à l’ouverture officielle de la 7ème Session du Conseil des Droits de l’Homme, par la voix de sa ministre des affaires étrangères, Micheline Calmy Rey, et en présence de Ban Ki Moon, de la Haut Commissaire aux droits humains, Louise Arbour, réclamé la fin immédiate de l’opération menée par l’armée israélienne. 

Myanmar, Sri-Lanka, Territoires palestiniens occupés, la Suisse est préoccupée par l’escalade continue de la violence et par la situation des droits humains. Dans son discours prononcé devant le Conseil des Droits de l’Homme dont notre pays est membre, Micheline Calmy Rey a réclamé « la fin immédiate de l'opération menée par l'armée israélienne dans la bande de Gaza qui a notamment causé des victimes civiles, y compris des enfants ». La Suisse, a –t- elle ajouté « réclame également la fin des tirs de roquettes sur le territoire israélien». Rejetant tout intérêt politique dans une escalade de la violence, la Suisse affirme que : « seule la voie de la négociation permettra d'assurer la paix, la sécurité et une vie normale pour les populations civiles». La Suisse appelle donc les deux parties à la retenue, à la reprise du dialogue et au respect du droit international humanitaire. Condoleeza Rice réussira –t-elle à renouer le dialogue ?

« La situation de la population civile dans la bande de Gaza est intenable.» a déclaré Micheline Calmy Rey qui a abordé ouvertement hier devant le Conseil la situation dans les Territoires occupés. Dans un communiqué de presse, Louise Arbour, a tenu à rappeler Israël à ses obligations de puissance occupante. Aux termes du Droit International Humanitaire (DIH), Israël doit veiller au respect des Droits humains des Palestiniens. Louise Arbour a aussi martelé que le Droit Universel prohibe la méthode de Punition collective. C’est pourquoi la Suisse Gardienne du DIH,  demande « de manière générale de mettre fin aux attaques indiscriminées contre des civils, de geler tout développement des colonies de peuplement et de respecter la liberté de mouvement » des Palestiniens. L'Accord réglant les déplacements et le passage du 15 novembre 2005 reste le document de référence pour la gestion de l'accès et devrait urgemment être revitalisé. La Suisse considère qu’il appartient au Conseil des Droits de l’Homme « de se saisir de la situation car elle est grave et requiert toute notre attention».

Par ailleurs, la Suisse, posant le regard sur l’Afrique noire, avec le résultat obtenu par le Panel d’éminentes personnalités africaines dirigé par l’ancien Secrétaire général Kofi Annan, se félicite de la signature de l’accord sur la création d’un gouvernement de coalition qui doit permettre au Kenya de renouer avec la stabilité. « Cette issue témoigne de l’importance du dialogue et de la volonté de compromis pour résoudre les crises de manière durable et pour renforcer le respect des droits humains ».

En marge du Conseil, se tient le Festival international du Film des Droits humains ( 7 au 16 mars) qui rendra hommage à la Birmane Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la Paix 1991. Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow préside le jury qui statuera sur près de 40 projections. 

Par El Hadji Gorgui Wade NDOYE