Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

La Goulette - (Tunis) – Retour sur un discours- C’est la Fête du Poisson. Une belle ballade à la Goulette avec une sympathique guide. Votre serviteur est guidé dans les dédales de ce grand quartier populaire par une journaliste, Melle Sonia Béjaoui de « Al Hourria » ou la « Liberté » , journal fondé en 1920 par le Président Bourguiba. Ce journal dirigé par M. TOUMI, a accompagné le mouvement national tunisien. Edité en arabe, il est l’un des plus anciens organes tunisiens. Il reste affilié au RCD, le parti au pouvoir. Lors de notre visite dans les locaux, le journal fêtait la mise en route de sa nouvelle page Internet. Au restaurant « Al Moussli », j’ai commandé aussi une assiette de poisson payée uniquement à 7 Dinars soit moins de 6 Francs Suisse. C’est l’occasion de demander à Sonia dans une ambiance relaxe son opinion sur le Discours de Ben Ali au Palais de Carthage.

C’est quoi la Goulette ?

« La Goulette, c’est d’abord un quartier populaire où se retrouvent les familles tunisiennes, enfants, jeunes filles comme garçons, adultes femmes et hommes. C’est un endroit mythique plein de charme. »

D’où vient ce charme ?

« Le charme de la Goulette vient de la mer. C’est un lieu très nostalgique à la limite romantique pour les Tunisiens. »

Qu’est ce qui explique cette ambiance de fête dans les rues ?

« Très souvent, au mois de juillet à la Goulette, au Marsa ou au Kram et même dans toutes les grandes banlieues, notamment ici, c’est la fête de la République qui se poursuit. Cependant vous tombez bien aujourd’hui car c’est vraiment une journée dédiée au Poisson. Les restaurants sont ouverts, l’humeur est très bonne et les prix des plats à la portée de tout le monde. »

Revenons un peu à la fête du cinquantenaire de la République. Ben Ali a fait un clin d’œil à la presse en parlant de liberté d’opinion. Votre journal inaugure par ailleurs son nouveau site Web. Qu’est ce que tout cela représente pour vous en tant que journaliste ?

« Pour moi, c’est un nouvel espoir. Une nouvelle victoire surtout pour les journalistes de la nouvelle génération. C’est un encouragement à aller de l’avant. Cela renforce notre enthousiasme. »

Ben Ali a carrément parlé de la fin de l’opinion unique. C’est une grande Déclaration. Comment l’accueillez-vous?

« J’accueille cette Déclaration avec beaucoup de fierté mais aussi avec un sentiment de responsabilité énorme parce que c’est un acquis qui devra nous pousser à mieux travailler afin d’ouvrir d’autres voies pour d’autres réussites ».

Propos recueillis par Gorgui Wade NDOYE