Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

GENEVE - Le 5e Rassemblement pour les droits humains qui s’est déroulé le lundi 1er octobre au Centre de Conférences de Varembé (CCV), a traité d'importantes questions liées à la liberté de la presse et au droit d'informer et d'être informé. « Ces droits fondamentaux demeurent au coeur de nos préoccupations. Leur préservation n'est pas sans susciter interrogations, débats et réflexions » a déclaré Laurent Moutinot, vice-président du Conseil d'Etat de la République et canton de Genève, organisateur de la manifestation. Pour le ministre genevois, patron du Département des institutions et de la police, cette manifestation se situe dans un soucis exprimé par l’Etat de Genève « d'apporter sa contribution à la cause des droits humains ».

Initialement destinée aux représentants d'ONG à Genève, cette manifestation publique est ouverte notamment, cette année, aux journalistes et professionnels des médias. Ces derniers ont abordé les thèmes suivants : « Les enjeux d'une information en mouvement » Roger DE DIESBACH, journaliste, fondateur du Bureau de reportage et de recherche d'information (BRRI). « De la liberté de la presse comme droit fondamental » Rachel COHEN, directrice de la division Droits humains et information de la Fédération internationale des journalistes (Fij). « Résister pour informer » Gérald SAPEY, Président de Reporters sans frontières (Suisse). « Ces journalistes qui combattent les dérives de l'information » Christian CAMPICHE, journaliste, co-fondateur de l'association info-en-danger. « Prise de risque pour le droit à l'information : quelles limites? » Florence AUBENAS, grand reporter au Nouvel Observateur. « Ombres et lumières de l'indépendance journalistique » Fabio LO VERSO, rédacteur en chef du Courrier de Genève. « ONG, organisations humanitaires et médias : des liaisons dangereuses ? » Antonella NOTARI, cheffe de projet, ancienne porte-parole du CICR. « Tous journalistes, d'accord… Mais pour quoi faire? » Roger DE DIESBACH, journaliste. Claude TORRACINTA, ancien directeur de l'information de la Télévision suisse romande a fait la synthèse et tiré les enseignements d’une journée riche en informations où les journalistes ont été questionnés sur l’éthique et la déontologie, bréviaire de leur métier mais aussi sur l’avenir du journalisme dans un monde globalisé. Les actes du colloque seront disponibles sous forme d’un livret a conclu Laurent Moutinot qui s’est réjoui de l’excellente prestation des conférenciers et du haut niveau des débats suivis par un public nombreux, enthousiaste et averti.

Par Gorgui Wade NDOYE strong>