Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

GENEVE- L’artiste sénégalais Omar Pène, a donné au Palladium un concert à but humanitaire en répondant favorablement à l’invitation de l’association Maman N'Dèye Diallo. Une prestation qui était très attendue et qui a permis de démarrer dans la bonne humeur et pour une bonne cause le Festival Sénégal organisé du 18 au 20 mai par l’association Pré – en - Bulle du quartier des Grottes à Genève. Le chanteur et chorégraphe Kara, a assuré la première partie. Pour sa part, Mme l’ambassadeur, Safiétou Nidaye Diop, ancien ministre de la culture, a inauguré l’exposition artistique de Momar Seck. Le même jour s'est tenue une table ronde sur Migration et développement. Un dialogue entre des professionnels de différents horizons et le public, pour mieux comprendre les enjeux actuels autour de ce thème. Le public européen a vu le film "Tableau Ferraille" du Sénégalais Moussa Sène Absa.

Revenant sur le sens du concert de Omar Pène,  Mme Khadidiatou SENE-BECK dit Didi a déclaré : « Je me bats pour permettre à l'association "www.amnd.ch" (Association Maman N'Deye Diallo), d'exister et de pouvoir enfin aider les plus démunis des pays défavorisés, comme ma tante faisait avant son décès. »

« A long terme, j'aimerais pouvoir arriver à faire un jumelage entre les quartiers de Genève et ceux de la Casamance au Sénégal. Sachant que les enfants n'ont que le sport comme alternatif, j'ai aussi la motivation et le but de créer dans le long terme, une ou plusieurs maisons de quartier afin de permettre aux jeunes de se développer dans d'autres domaines que le sport. » Pour cela, "un  lieu alternatif" est aussi dans mes prévisions, afin de pouvoir donner une chance aux jeunes, dans le domaine du travail.

Après la Mongolie, St-Petersbourg, la St-Patrick, la culture basque et la fête albanaise en 2006, l’association Pré en Bulle honore cette année le Sénégal. Pays, original et riche en diversité culturelle, l’univers sénégalais ne tarit pas de surprises, soutient le Festival Pré en bulle sur son site (www.preenbulle.ch). Ce pays sub-saharien, lit – on, le plus à l’Ouest du continent  voit cohabiter dans une apparente harmonie des ethnies aussi diverses et différentes que les Wolofs, Peuls, Djolas, Toucouleurs, Sarakolés, Lébous, Sérères, Mandingues et bien d’autres, parlant autant de langues, vivant autant de cultures, rites et cosmogonies propres. Entre Islam, christianisme et animisme, ce modèle du vivre-ensemble mérite de se mettre en fête dans nos rues et de nous dévoiler ses richesses, poursuit le texte.

Par El Hadji Gorgui Wade NDOYE,