Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Les participants au Colloque international sur le thème : « Médias et tolérance religieuse et ethnique» réunis le 2 mai à Tunis. Vu l'évolution préoccupante de l'usage qui est fait des médias par certains groupes d'obédience religieuse, ethnique ou politique pour véhiculer des messages d'incitation à la haine raciale, au fanatisme religieux, ou aux actions terroristes ;
Constatant la récurrence des drames humains et des conflits sanglants provoqués par les appels à l'intolérance religieuse et ethnique et au sectarisme diffusés ou relayés par certains médias occidentaux;

Convaincus du rôle positif que peuvent jouer les médias comme vecteurs de tolérance et de culture démocratique, ainsi que de la responsabilité éminente qui incombe aux journalistes pour faire des médias des espaces de tolérance démocratique ;
Conviennent que la tolérance et le respect de l'égale dignité de tous les êtres humains, où qu'ils se trouvent, et sans considération de leur race, de leur sexe, de leur origine ethnique ou de leur religion, constituent le fondement de toute société démocratique et pluraliste ;
Soulignent le rôle clef que jouent les professionnels des médias dans la modification des perceptions, l'élimination des préjugés, la correction des fausses images, l'éducation du public sur la diversité culturelle et la promotion de la confiance entre les divers groupes de la société ; convaincus qu'en diffusant librement des informations et des idées en faveur de la tolérance, les médias peuvent aussi contribuer, dans une mesure importante à la lutte contre les fanatismes, le terrorisme et les injustices générées par la prédation des ressources des pays du Sud ;
Dénoncent et condamnent sans réserve le fanatisme et le terrorisme sous toutes ses formes
Se félicitent des initiatives internationales, régionales et nationales prises en faveur de la promotion de la culture de la tolérance, et invitent les médias à une large diffusion de celles-ci ;
Insistent, en particulier, sur l'intérêt qu'il y a à faire connaître davantage les initiatives en faveur de la tolérance issues de pays du Sud, comme la Charte de Carthage sur la tolérance en Méditerranée adoptée en 1995 à l'initiative de la Tunisie, Charte qui jette les bases d'un dialogue fécond des civilisations et des religions ;
Appellent les professionnels des médias, les entreprises de presse, les organisations professionnelles de médias, les instances d'autorégulation et les regroupements régionaux de médias, à la conclusion d'une « Alliance des médias contre la haine et l'intolérance » afin de faire échec à l'instrumentalisation des médias par les groupes extrémistes, populistes ou terroristes, et faire prévaloir la culture de la tolérance à l'intérieur des médias et en dehors. Une telle Alliance contribuerait, également, à éviter le développement de médias de la haine et l'essor des médias pousse-au-crime;
Encouragent l’adoption, par tous les médias, de chartes démocratiques et de codes d'éthique proscrivant l'incitation à la haine raciale, à la xénophobie, et au fanatisme ;

Invitent les organisations nationales et régionales de médias à encourager le journalisme de tolérance, notamment par l'institution ou le soutien de prix nationaux et régionaux récompensant les bonnes pratiques journalistiques en matière de lutte contre l'intolérance, le racisme et les préjugés ;
Recommandent la création et le développement de réseaux de journalistes pour la tolérance et la paix ;
Exhortent les professionnels des médias à veiller à l'application des codes de déontologie qu'ils se sont librement donnés, convaincus que le professionnalisme des médias et le respect de l'éthique en toutes circonstances, constituent un rempart solide contre l'intolérance ; appellent les journalistes à dénoncer les imposteurs qui envahissent la profession et en dénaturent l'éthique et l'honneur prétextant la liberté d'opinion ;
Invitent les écoles et instituts de formations en journalisme à prévoir, là où il n'en existe pas encore, des programmes d'enseignement destinés à combattre les préjugés racistes, les stéréotypes et autres clichés réducteurs qui alimentent l'intolérance entre communautés ;
Lancent un appel aux organisations internationales, notamment l'Unesco, l'Agence internationale de la Francophonie, l'Union européenne et l'Union africaine, afin qu'elles respectent les engagements pris en faveur de la promotion de la culture de la tolérance dans le monde, notamment dans les médias ; exhortent, par ailleurs, ces organisations à promouvoir l'indépendance économique et financière des médias nécessaire à leur liberté d'action en faveur de la tolérance. Rappellent, à ce sujet, l'appel lancé en 2005 par la Ligue internationale des journalistes pour l'Afrique en faveur de la constitution d'un Fonds international de développement des médias du Sud sous la gestion de l'Unesco ;
Appellent les journalistes de tous les pays à préserver l'indépendance des médias vis-à-vis des groupes de pression extérieurs à la profession ;
Recommandent l'adoption, aux niveaux régional et local, de Plans d'action pour soutenir le journalisme de tolérance.
Ils exhortent la communauté internationale, notamment les Nations unies, l'Unesco, l'Union Africaine, l'Union européenne, les organisations internationales de médias, les fondations et organismes du secteur privé à œuvrer, aux côtés des professionnels de la presse, pour la tenue en Afrique, d'une Conférence internationale sur Médias et tolérance
Les participants adressent leurs remerciements à la Tunisie pour avoir accepté d'abriter les travaux de ce colloque international, expriment leur reconnaissance au peuple tunisien pour son hospitalité et l'encouragent à persévérer dans la voie du dialogue des civilisations.

Fait à Tunis, le 2 mai 2007

Le Colloque