Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Organisme indépendant soutenu par la Confédération helvétique, la Commission fédérale de lutte contre le racisme a appuyé le rapport de M. Diène et soutient sa proposition de création d’une Loi nationale sur la racisme en Suise

Mme Joëlle Sambuc, quelle lecture faites - vous du rapport de M. Diène?

«  C’est un rapport extrêmement important, lucide, pertinent, et qui se situe résolument au niveau politique. Ce qui est rare dans notre pays dans toutes ces questions des droits humains. Il demande une action politique résolue des plus hautes autorités en disant que la démarche qui part de la base, typiquement helvétique, au niveau des cantons, est importante mais ne suffit pas. Il faut que le Gouvernement donne une vision politique dans la lutte contre le racisme »

Dans sa réponse, l’ambassadeur Suisse, Blaise Godet a défendu la position suisse qui dit qu’il faut lutter contre le racisme en partant de la base. Quelle est votre appréciation?

« Nous disons, au niveau de la Commission fédérale, nous soutenons les conclusions du rapport de M. Diène. Nous soutenons aussi qu’il faut faire les deux : lutter par le bas mais aussi par le haut. On ne peut pas faire un plan d’actions contre le racisme et une mobilisation de la société en général contre la dynamique de racisme et de la xénophobie que M. Diène dénonce, sans qu’il y est une impulsion au niveau des autorités. Elles doivent donc prendre leur responsabilité»

Quid de la qualité du rapport, pensez – vous que le travail de M. Diène est d’une honnêteté intellectuelle ?

« Tout à fait, le rapport est objectif et professionnel. M. Diène est un grand expert contre le racisme. Il y a eu très peu de fautes et ce sont des détails. Et même ce qui est dénoncé par nos autorités en disant qu’il y a quelques imprécisions au niveau de la Loi, ce sont d’abord précisément quelque fois des choses imparfaites, peut – être que le rapporteur n’a pas été jusqu’au bout de l’analyse de la Loi. Au contraire, je dirai surtout qu’en matière juridique, M. Diène demande qu’on introduise une législation contre le racisme dans le domaine du travail, notamment de l’emploi. Et là, les Conventions internationales et la Constitution ne suffisent pas, il faut mettre en œuvre la lutte contre le racisme à travers une Loi contre la discrimination raciale. Il nous faut donc cette Loi comme c’est le cas pour l’égalité homme - femme dans ce pays.  Je pense que M. Diène a eu raison de le dire et la Commission le soutient»

Propos recueillis par El hadji Gorgui Wade NDOYE