Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

" Tariq Ramadan n’aurait pas pu vivre en Suisse s’il avait des liens avec le terrorisme. On ne va pas comparer ce qu’a dit Al Banna en 1949 avec ce que dit Ramadan en 2007. Dans beaucoup de pays, on veut diaboliser l’islam On préfère un musulman avec une barbe qui dit « je bats ma femme » Défenseur des Noirs, Ramadan a fait de nombreux voyages en Afrique. On veut lui couper les ailes de même qu’à tout intellectuel critique sur la diabolisation de l’islam.S’il pouvait voter, il serait contre Monsieur Sarkozy. Un lobby musulman en France. Pourquoi pas ?"

GENEVE – Né à Genève en 1962, Tariq Ramadan est diabolisé et terrorisé par des médias et des Etats qui se sont fait une religion : « Tariq Ramadan est un terroriste », « il a des liens avec le terrorisme», « Il est le spécialiste du double langage ». Pourtant Ian Hamel, journaliste spécialiste du renseignement pose un autre regard sur le petit-fils de l'Egyptien Hassan al-Banna, fondateur des Frères musulmans dans son livre : « La vérité sur Tariq Ramadan, sa famille, ses réseaux, sa stratégie » aux Editions Favre, préface de Vincent Geisser» présenté comme la première biographie de M. Ramdan. Ian Hamel, révèle un Tariq Ramadan aux antipodes de tous les écrits sensationnalistes qui lui sont consacrés depuis une décennie. Pour lui le fils de Saeid Ramadan, se pense en futur leader des 15 millions de musulmans européens. Notre collègue soutient que Tariq Ramadan appelle de ses vœux l’émergence d’un lobby musulman, aussi efficace et influent que le lobby juif américain, capable de protéger les intérêts de la communauté juive, comme de soutenir l’Etat d’Israël. Tariq Ramadan n’a t-il pas déjà annoncé, argumente Ian Hamel, que les 3 millions de Français de confession musulmane pourraient bien avoir leur mot à dire dans le choix du futur Président de la République en 2007?

Cependant dans une contribution parue sur le site http://www.bladi.net, Tariq Ramadan renvoie dos à dos ses « diabolisateurs » et son défenseur. Il écrit par exemple : « … on savait Fourest malhonnête, manipulatrice et bien ignorante de l’univers de référence islamique... subrepticement, en passant, sans le dire, Ian Hamel utilise son analyse et entretient le doute... et le malaise. Tout est à l’avenant !… Le lecteur vérifiera… ». Mais pourquoi donc avoir refusé de rencontrer Ian Hamel ? Ce dernier a dit son sentiment au site Oumma.Com: " Ce n’est pas très gentil, mais c’est son choix. Je lui ai toujours proposé d’échanger nos informations concernant sa famille (notamment son grand-père et son père), il ne m’a jamais répondu." Est – ce à dire que Tariq Ramadan, s’accommode bien de ses ombres et de ses lumières ? Rendez - vous au Salon du Livre en mai prochain à Genève. Tariq Ramadan devrait enfin faire face à notre collègue Ian Hamel, dont nous livrons ici l'interview exclusive accordée à ContinentPremier.Com.

Ian Hamel, spécialiste du renseignement, vous venez de sortir un livre sur Tariq Ramadan, pourquoi cet ouvrage ?

« Au départ, ce livre est une commande des éditions Flammarion à Paris, Tariq Ramadan étant sans doute le musulman le plus connu en France et dans le monde francophone ; il est déjà paru, je crois, sept (7) livres sur lui, cinq (5) livres plus deux (2) livres d’entretiens mais les cinq livres sont des pamphlets contre Ramadan. Il n’existe pas de biographie, je veux dire neutre, à peu près objective, racontant sa vie, son parcours. C’est pour ça au départ que Flammarion m’a demandé un livre dans la mesure où j’habite à Genève et je connais Tariq Ramadan et sa famille depuis plusieurs années.»

Mais bizarrement, vous avez reçu commande, vous avez fait votre travail et Flammarion a refusé d’éditer le livre. Quelles en sont les raisons ?

« Tout à fait. J’ai rendu ce livre au mois d’août-septembre 2005, à paraître en novembre 2005 et ça a traîné des semaines et des semaines et j’ai envoyé une lettre recommandée en demandant des explications, et finalement on m’a dit « on ne publie pas ce livre parce que vous n’attaquez pas Ramadan, vous ne dites pas qu’il a des liens avec le terrorisme ». Flammarion m’avait déjà donné des avances, mais quand j’ai fini le livre, il n’a pas voulu le publier. J’ai donc été contraint de trouver un autre éditeur. »

Finalement, le livre a été édité en Suisse par les Editions Favre. Quel a été l’accueil du public ?

« L’accueil a été positif. La presse a dit que le livre était objectif vu qu’il n’était ni pour ni contre Ramadan »

Justement, quelle est votre intime conviction. Beaucoup de monde dit que c’est un terroriste ?

« Je ne fais que poser des questions. J’ai interrogé le Coordonnateur des services secrets suisses qui m’a dit que Tariq Ramadan n’aurait pas pu vivre en Suisse, il aurait été expulsé, il serait en prison. En France, au Ministère de l’intérieur, on dit exactement la même chose : s’il avait des liens avec le terrorisme, on ne le laisserait pas rentrer. »

Tariq Ramadan est le petit-fils de Hassan Al Banna. Pour beaucoup, tel petit-fils, tel grand-père. Qu’en dites-vous ?

« Absolument pas. Je veux rappeler que la fille de Fidel Castro est contre Fidel Castro. Ce n’est pas parce que votre grand-père a fondé les Frères Musulmans que vous êtes vous-même Frère Musulman. Les individus ont le droit d’évoluer. Les gens ont le droit de changer. Il ne faut pas oublier que Hassan Al Banna est arrivé à une époque où l’Egypte était un pays semi colonial donc il y avait une lutte de libération. Il est mort en 1949. Qu’est-ce qu’il aurait fait après ? Il aurait pu évoluer ? Personne ne le sait. On ne va pas comparer ce qu’a dit Hassan Al Banna en 1949 avec ce que dit Tariq Ramadan en 2007. »

D’autant que Ramadan se considère comme un Européen et un Suisse conséquent….

« Tout à fait. Il dit qu’on peut être un bon musulman et un bon Européen. A mon avis, il n’y a rien qui puisse gêner qui que ce soit. »

Tariq Ramadan est persona non grata aux Etats-Unis. Tout récemment, on l’a interdit de conférence en Belgique. Au même moment, le même Tariq est conseiller du Premier Ministre Tony Blair. Ne trouvez-vous pas que tout ça est incohérent ?

« Tout à fait. Je pense que les services anglais ne sont pas plus bêtes que les services des autres pays. Si les services secrets anglais avaient le moindre indice sur Tariq Ramadan, il ne serait pas conseiller du gouvernement Blair en matière de lutte contre le terrorisme. Dans beaucoup de pays, on veut diaboliser l’islam et donc comme Tariq Ramadan est quelqu’un de très connu, on le diabolise, c’est tout. Je veux dire que c’est de la manipulation. »

Veut – on lui couper les ailes de même qu’à tout intellectuel critique sur la diabolisation de l’islam ?

« Tout à fait, c’est mon opinion. Comme c’est un musulman qui se dit européen et qui ne s’efface pas, on n’en veut pas. On préfère un musulman avec une barbe hirsute, hideux, qui dit « je bats ma femme ». Ca c’est pratique. Mais s’il parle bien français, si c’est un intellectuel ou quelqu’un qui a fait des études, on n’en veut pas. »

Tariq Ramadan est connu en France mais aussi en Afrique. Qu’est-ce qui fait qu’il est aimé par le public africain ?

« Je crois que c’est intéressant. Il faut rappeler que le père de Tariq Ramadan, Saïd Ramadan, avait rencontré Malcom X et les deux se sont entendus. S’il y a eu une évolution à la fin de la vie de Malcom X, c’est grâce à Monsieur Saïd Ramadan. »

De même on pourrait dire que Malcom X a une certaine influence sur Tariq Ramadan ?

« J’ai entendu M. Ramadan lors de ses conférences en France dire aux musulmans : « écoutez, ce n’est pas normal la situation que vous faites, vous musulmans, aux autres musulmans noirs. » Là, je crois que c’est l’un des rares intellectuels qui ose le dire. Par ailleurs, c’est vrai que depuis dix , quinze ans, il a fait de nombreux voyages en Afrique. »

On va vers les élections présidentielles en France. Pensez-vous qu’il y aura un électorat musulman comme semble l’indiquer le sous-titre de votre livre : vers un lobby musulman en France?

« Il y a effectivement près de3 millions de musulmans en France. Tariq Ramadan a demandé aux musulmans de s’inscrire sur les listes électorales. Il leur demande de voter. Lui – même n’est pas Français, mais s’il pouvait voter, il serait contre Monsieur Sarkozy, donc il a tendance à leur dire de ne pas voter Sarkozy. »

Un lobby musulman ?

« Encore une fois, le mot « lobby » n’est pas gênant. Je veux dire qu’il y a un lobby juif qui se bat pour les intérêts des Juifs, il serait normal qu’il y ait un lobby noir, musulman, etc. Sur les 3 millions de musulmans vivant en France, il n’y a aucun député. C’est normal qu’ils défendent leurs intérêts. Ceci dit, le mot lobby n’est pas péjoratif. »

Propos recueillis par El Hadji Gorgui Wade NDOYE, directeur de publication.