Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Parrainé par Sergio Vieira de Mello, le diplomate brésilien et envoyé spécial de Kofi Annan, sauvagement assassiné à Bagdad le 19 août 2003, le Festival des Droits humains regroupe les grandes ONGS des droits de l'Homme dans son Comité d'organisation. Il se veut une tribune Libre qui semble plus que nécessaire face aux multiples violations des Droits de l'Homme, notamment perpétrées par des Etats.

Pour des raisons d'Etat ou pour des objectifs idéologiques, les Droits humains sont ici et là bafoués. "Par ailleurs, dénonce Léo Kaneman, le nouveau Conseil des Droits de l'Homme est miné par une tendance absolue des diplomates de défendre leur gouvernement au détriment de la défense des droits de la personne." Adoptant une démarche politique et culturelle, Leo Kaneman et Yael Hasan, renforcés par une équipe de choc, ont mis cette année l'axe principal du Festival autour de la Liberté d'expression. Une occasion pour rendre hommage à la journaliste russe Anna Politkovskaïa, journaliste russe, assassinée à Moscou. Anna a été tuée par balles pour ses articles critiques sur la guerre en Tchétchénie, là - bas où se passe, dans l'indifférence de l'Occident, un conflit oublié. Le festival est aussi revenu sur les Caricatures de la discorde etc...

Par ailleurs, au grand bonheur des Africains, la cinquième édition du festival du film des droits humains s'est ouvert au cinéma africain qui était aussi à l'honneur avec la projection de films du doyen Sembène Ousmane "Moolaadé" primé à Cannes, de Abderahmane Cissokho, de Bouchareb " Indigènes" aussi primé à Cannes etc...

D'éminentes personnalités ont participé aux nombreuses projections suivies de débats. Micheline Calmy-Rey, Présidente de la Confédération suisse a ouvert le fetival, avec Luis Alfonso de Alba, Ambassadeur, Président du Conseil des droits de l’Homme. Rithy Panh, cinéaste a co - animé un débat avec l'actrice Axelle Red, marraine de la Campagne Contre la violence à l’égard des femmes de Amnesty International, qui a dénoncé le commerce inéquitable entre le Nord et le Sud.

Ruth Dreifuss, Ancienne Présidente de la Confédération suisse, Michel Rocard, co-président du Collegium international, ancien premier ministre français, Milan Kucan, co-président du Collegium international, ancien président slovène, Stephane Hessel, ex- Ambassadeur de France auprès de l’ONU, membre du Collegium, Jean-Pierre Dupuy, Philosophe, Professeur à l’Université de Stanford, USA, membre du Collegium, William Vanden Heuvel, ex- Ambassadeur des Etats-Unis, Président de l’Institut Roosevelt, USA, membre du Collegium, ont clôturé le côté débat du festival en tenant en haleine le public lors d'une conférence engagée et réaliste.

Pour leur part, les artistes réunis autour de Plantu, Chappatte, Caricaturiste, Suisse, Ali Dilem, Caricaturiste, Algérie, Hassan Karimzadeh, Caricaturiste, Iran, Michel Kichka,Caricaturiste, Israël, Stavro, Caricaturiste, Liban, Mikhail Zlatkovsky, Caricaturiste, Russie, ont avec la complicité du journaliste présentateur de la télévision romande Darius Rochebin, exprimé leur joie et leur peine en tant que créateurs face à un monde marqué par une censure due au manque de la liberté d'expression ou imposée par le marketing. ( Lire notre article avec Plantu).

Par El Hadji Gorgui Wade Ndoye,