Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Par DJ – BOUBS, boubsdj@hotmail.com

" Léopold Sédar Senghor est reçu à l'Académie française le 29 mars 1984. Déjà membre des Académies des Sciences morales et politiques comme associé étranger depuis 1969, et membre de l’Académie des Sciences d’outre-mer, il est élu à l’Académie française en 1983. Il y est reçu solennellement en 1984 par son ami Edgar Faure.". ContinentPremier a consacré son premier dossier spécial à Léopold Sédar Senghor avec qui nous partageons cette noble ambition d'une « Négritude debout ». cet ancrage et cette ouverture qui au travers du dialogue des cultures, demeure un message universel.

Pour nous de ContinentPremier, défendre le métissage culturel, est répondre à une nécessité historique. C'est donc une pétition de principe.

Nous remercions toutes celles et ceux qui ont collaboré avec nous depuis 2004, année de lancement du site ContinentPremier.Com par de jeunes africains basés à Genève et leurs amis.

DAKAR – SENEGAL - Léopold Sédar Senghor (1906-2001): une vie entre Sine et Seine

1906 (9 octobre) : date officielle de la naissance de Léopold Sédar Senghor à Joal (Sénégal).
1913-1922 : scolarité à la mission catholique de Joal puis chez les Pères du Saint-Esprit à Ngasobil.
1922-1928 : à Dakar, au collège-séminaire puis au « cours secondaire ».
1928 : une demi-bourse lui permet de poursuivre ses études à Paris (lycée Louis-le-Grand).
1932 : esquisse avec L.G. Damas et A. Césaire le concept de « Négritude ».
1935 : reçu à l’agrégation de grammaire ; nommé professeur au lycée Descartes de Tours.
1936 : adhésion à la SFIO (parti socialiste) ; premiers poèmes.
1937 : prononce à Dakar une conférence qui fait sensation sur le thème : « Le problème culturel en Afrique Occidentale Française ».
1938 : professeur à Saint-Maur-les-Fossés, près de Paris.
1939 : mobilisation dans l’infanterie coloniale.
1940 – 1942 : prisonnier de guerre ; rédaction de nombreux poèmes.
1942 : retour à Saint-Maur.
1944 : professeur de linguistique à l’Ecole nationale de la France d’outre-mer.
1945 : député (socialiste) du Sénégal ; premier recueil de poèmes, Chants d’ombre.
1946 : participe à la rédaction de la nouvelle constitution de la République ; mariage avec Ginette Eboué.
1948 : rupture avec la SFIO ; fonde son propre parti, le « Bloc Démocratique Sénégalais » ; publication de Hosties noires et de l’ Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de langue française.
1955 : Secrétaire d’Etat dans le cabinet d’Edgar Faure ; divorce.
1956 : élection à la mairie de Thiès; publication d’ Ethiopiques.
1957 : remariage avec Colette Hubert.
1958 : membre de la commission chargée d’élaborer la constitution de la Cinquième République.
1959 : présidence de l’Assemblée fédérale du Mali (Soudan et Sénégal).
1960 (5 septembre) : élection à la présidence de la République du Sénégal (après disparition de la Fédération du Mali).
1961 : Nocturnes.
1963-1964 : à la suite d’une grave épreuve de force entre le président de la République et le Premier ministre, instauration d’un régime présidentiel et nationalisation des terres ; de 1964 à 1993, publication de la série des Liberté (discours, préfaces…)
1966 : premier Festival Mondial des Arts Nègres à Dakar.
1973 : Lettres d’hivernage (poèmes).
1976 : le multipartisme politique est autorisé au Sénégal.
1979 : Elégies majeures.
1980 (31 décembre) : démission des fonctions de président de la République.
1981 : mort accidentelle de son plus jeune fils.
1983 : élection à l’Académie Française ; mort accidentelle de son deuxième fils.
1988 : Ce que je crois.
1990 : inauguration à Alexandrie de l’Université Senghor.
1996 : hommage de l’UNESCO pour son 90ème anniversaire.
2001 (20 décembre) : décès en France, à Verson (près de Caen).