Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

KOFI ANNAN : LA SUISSE A FETE UN GRAND AFRICAIN.

Publié le, 28 décembre 2006 par

Voilà, un Ghanéen, qui sera resté à peu – près un peu plus d’un quart de siècle au service de l’ONU. Un serviteur de l’Humanité. L’attribution du Prix 2006 de la Fondation pour Genève au Prix Nobel de la Paix, constitue une autre reconnaissance de taille à un homme de dimension exceptionnelle qui a essayé de remettre l’humain au cœur des activités des Nations – Unies. « L’homme est réputé et il est effectivement compétent. A cette compétence, s’ajoute une grande sagesse ». Ainsi, s’est exprimé, à Tunis à l’occasion du Symposium international sur le dialogue des civilisations, Moustapha Niass, l’ancien premier ministre du Sénégal et envoyé spécial de l’ONU dans les régions des Grands Lacs. Pour lui comme pour de nombreux intellectuels du Continent : « Kofi Annan est un cadre africain, qui fait aujourd’hui la fierté de toute l’Afrique et qui est admiré au - delà même du Continent ».

Il a d’abord commencé comme fonctionnaire simple, dirigeant diverses missions, divers services des Nations – Unies, jusqu’au jour où, la Communauté internationale, parce - qu’il remplissait toutes les conditions pour cela, l’a élu, Secrétaire général de l’ONU.

Il finit dans quelques semaines la dixième année de ce magistère, comme étant le 1er fonctionnaire du Monde. C’est un collègue pour certains, un ami personnel pour d’autres….

Sa sagesse qui est reconnue par tous, son intelligence, sa capacité de gérer des contingences, des convergences, et d’aller vers l’essentiel, lui ont permis aujourd’hui de faire la fierté de l’Afrique.

« Et croyez – moi, poursuit Moustapha Niass, sa mission, il l’a en grande partie réussie, en réunissant les qualités qu’il faut pour faire face à un conflit comme celui du deuxième conflit irakien, le Kosovo, la question soudanaise, le dossier des négociations de paix en République démocratique du Congo… »

Il ne s’est pas arrêté seulement aux conflits, Kofi Annan s’est battu pour que reviennent en surface les valeurs de solidarité humaine et de justice afin que les grands de ce monde n’écrasent pas les petits. Il a fait de la lutte contre la pauvreté un cheval de bataille. Il a réussi à convaincre les Etats de la nécessité de s’accorder sur des Objectifs pour le Millénaire.

Il s’est battu pour que les pays en voie de développement dans le plein respect que leur doit le monde développé, sachent aussi qu’ils doivent assurer leur propre développement par le travail et par la production, par la préservation des valeurs qui font la force d’un peuple.

Tout ceci, il l’a entrepris, entouré d’une équipe d’éminents fonctionnaires des Nations – Unies et grâce aux rapports qu’il entretient de manière courtoise, respectable et respectée avec les petites comme les grandes puissances.

Pour Kofi Annan, un pays est un pays et un peuple est un peuple même si physiquement ou visiblement certains sont plus puissants que d’autres.

C’est en cela que cet homme qui va quitter ses fonctions dans quelques semaines devrait être fêté par l’Afrique. La Suisse a montré au reste du monde l’exemple en lui attribuant de Saint Gall à Genève divers prix.

Appréciant une telle distinction, la directrice de la Fondation pour Genève, Tatjana Darany a déclaré : ''j'ai suivi tous les messages de M. Kofi Annan. Il nous fait vibrer depuis près de dix ans. Je crois beaucoup en lui. Il a ouvert les Nations - Unies aux peuples du monde entier. C'est un visionnaire et un unificateur''.
''C'est grâce à lui, que la société civile, le secteur privé, peuvent aujourd'hui dialoguer sur des sujets qui concernent l'humanité dans son ensemble''

Il ne s’agit pas de sanctifier cette personnalité publique qui a certainement commis aussi des erreurs liées aux limites mêmes de la fonction de Secrétaire général de l’organisation mondiale.

Il faudra, cependant, s’inspirer de ce qu’il a fait et surtout il faudra s’imprégner de l’héritage de fonctionnaire qu’il aura laissé à la tête du Secrétariat des Nations – Unies.
Kofi Annan a annoncé que son premier geste après avoir quitté en fin d'année ses fonctions , sera de se reposer, puis il va s'atteler à la mise sur pied d'une Fondation pour l'Afrique. ''Il s'agira, à travers une telle structure, de mieux s'impliquer dans le développement de l'agriculture car l'Afrique est riche en terres et ses hommes et femmes sont suffisamment qualifiés pour atteindre l'autosuffisance alimentaire. C'est donc le nouveau défi, celui de combattre la pauvreté en travaillant la terre'', a notamment dit M. Annan lors de sa dernière conférence de presse à Genève. Ce Canton - monde qui l’accueillira et avec lequel il est lié par un mariage d’amour et de raison. Nous lui souhaitons une longue vie et bonne chance.

GORGUI WADE NDOYE,