Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com



Le Rwanda ne cache pas ses ambitions. La vision du gouvernement est de positionner le pays comme un centre régional d'excellence. " La Vision 2020 ", cadre national de développement à long terme en trace les contours. Le pays des Milles et Une collines est sur le bon chemin. Plébiscité par la Banque mondiale qui l'a classé l'année dernière au 12ème rang des pays du monde et au premier en Afrique pour s'être sérieusement engagé à réformer ses lois, ses politiques et systèmes. Par ailleurs le pays de Kagamé est le premier du Continent à s'être volontairement soumis au processus d'examen des pairs ( une initiative du NEPAD). Douze ans après le génocide tragique qui a marqué négativement le pays, le Rwanda a fait au cours de la dernière décennie des améliorations remarquables de son climat social, politique et économique. L'image positive actuelle est encourageante et " prouve qu'une nation peut partir des mauvaises bases mais aussi s'en sortir grâce à une vision claire et un leadership engagé ".

Dans ce processus de changements positifs en Afrique, il est aussi important que le monde soit informé sur les réalités aussi positives et porteuses d'espoir au lieu de le confirmer, plaide Bernard Makuza. Pour ce dernier, " ce continent qui a un potentiel énorme a des clichés exclusivement négatifs ". Clichés véhiculés selon Vincent Karéga, le ministre des investissements " par une bonne partie de la presse occidentale ".

Le Rwanda d'après génocide :

Une série de réformes ont été menées à tous les niveaux de la vie nationale. Climat propice qui fait de ce pays une des destinations privilégiées d'investissements, se félicite le premier ministre avant d'énumérer un chapelet de réalisations :

La paix et la sécurité sont assurées sur tout le territoire national, un code d'investissement avec des mesures incitatives et de facilitation est opérationnel. Le pays est placé au 12ème rang mondial et au premier en Afrique pour ses réformes.

La vision du gouvernement est de positionner le Rwanda comme une centre régional d'excellence dans la bonne gouvernance, les technologies de l'information et de la communication et l'intégration régionale. Les réformes juridiques visent à remplacer des lois " désuètes " ne cadrant plus avec la dynamique économique du pays. L'objectif est de mettre en place un système bien réglementé à l'instar d'une économie du libre marché, en conformité avec les normes internationales et sans aucune restriction ni discrimination.
Pour " disponibiliser " sur le marché des compétences nécessaires, le système éducatif a entamé sa mue depuis 7 ans.
Une " culture de service " est introduite dans l'administration publique. La qualité et la rapidité du service rendu étant devenu la règle d'or. A titre d'exemple, cite le premier ministre : " Chaque service administratif définira et rendra publiques les " chartes client ", qui détermineront qui sont les clients et ce qu'ils sont en droit d'attendre et d'obtenir du service dans un temps requis ".
Le Rwanda veut aussi davantage promouvoir l'investissement privé et à cet effet le gouvernement se dit déterminé à minimiser les barrières commerciales issues de l'insuffisance des infrastructures physiques (transports, eau et énergie) et de capital humain ( par l'éducation et la santé). Le gouvernement a initié une approche de partenariat entre le secteur privé et le secteur public.

Les opportunités d'investissement au Rwanda :

Le Rwanda, dit - on a l'un des meilleurs cafés de spécialité du monde. La haute altitude du pays et le climat tempéré confèrent au café arabica produit un goût apprécié au niveau des marchés internationaux. La qualité étant garantie les efforts portent aujourd'hui sur l'augmentation de la quantité en vue d'accroître le volume des exportations encore faibles.

Le thé est un autre secteur porteur. La construction de nouvelles usines ainsi que, l'aménagement de nouvelles plantations, s'avèrent être des opportunités indéniables avec toutes les options de valeur ajoutée.

Le pays dispose sur le plan énergétique, d'énormes réserves de gaz méthane dans le lac Kivu. Il existe un projet ambitieux d'extraire ce gaz et de la transformer en électricité, avec la capacité de desservir tant le Rwanda ainsi que les pays limitrophes.

Ce domaine présente des opportunités non seulement de produire l'électricité, mais aussi le gaz et les autres dérivés agricoles.

Concernant le tourisme, le Rwanda a adopté un modèle de développement qui vise à attirer les touristes haut de gamme, désireux de payer un prix un peu plus élevé que ceux de la région.
Le pays dispose de gorilles de montagnes, les lacs et un printemps dit - on perpétuel.

Les technologies de l'information et de la communication ne sont pas en reste. Le Rwanda a une ambition de devenir une économie basée sur le savoir et la compétitivité à l'horizon 2020.
Grâce à une politique monétaire prudente et libéralisée, le système financier rwandais a pu maintenir des taux d'intérêts positifs.

D'autres niches dites vierges existent, il s'agit de l'horticulture, les huiles essentielles, le pyrèthre, la transformation des produits agricoles variés, tels que les céréales, les fruits, produits animaux et laitiers, cuirs et peaux etc.

La production et la valeur ajoutée sur les produits miniers notamment le colombo tantalite, l'or, l'améthyste et les pierres de qualité dans la construction et bien d'autres.

Les lacunes

Les lacunes en matière d'infrastructures handicapent le commerce de même que la faiblesse du secteur privé. Deux domaines sur lesquels, une assistance importante des partenaires au développement est nécessaire en plus des efforts nationaux.
Pour palier aux faiblesses institutionnelles et humaines ; le Rwanda s'est doté des programmes et structures de développement continu de ces volets importants et a mis en place une agence nationale de développement des ressources humaines et institutionnelles.

L'examen de la politique d'investissement est une contribution importante au développement des politiques nationales et mesures de réformes - efforts indispensables pour la réussite d'une transformation socio - économiques positive. L'invité vedette de la 53ème session de la CNUCED, Bernard Makuza a rappelé à la face du monde que : " le Rwanda et l'Afrique en général sont en pleine mutation positive en dépit des difficultés du passé et ils présentent un espoir pour une participation plus efficace à l'économie mondiale ".

Par El hadji Gorgui Wade NDOYE