Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

SENGHOR ET L'UNITE AFRICAINE

Publié le, 23 avril 2006 par

"Il faut bien conduire le troupeau par tanns et harmattants"

Par Dr Khaly Adama NDOUR*, Premier Conseiller à la délégation permanente du Sénégal ( UNESCO - PARIS)

Ni senghorien, ni senghoriste, mais simple citoyen sénégalais et, par ailleurs, diplomate que les vicissitudes d'une carrière ont mené sur les hauts plateaux Ethiopiques pour participer - certes à un modeste niveau- à la réalisation de l'Unité Africaine: un des combats politiques majeurs de Senghor.

C'est pourquoi, comme nombre de mes compatriotes à qui je présente mes sincères condoléances, je n'ai pu résister à la tentation de rendre hommage au digne fils de Ngnilane. Arrivé sur les hauts plateaux Ethiopiques en octobre 2000, je me suis aussitôt empressé de visiter le mythique "Africa Hall" ou trône majestueusement l'Almanach de ceux qui ont désormais acquis les titres nobiliares de "pères fondateurs".



Au milieu de ces prophètes de l'avenir africain, nul ne peut s'empêcher de remarquer le fils de Ngnilane tant son visage dégage l'engagement et la foi en ce qui a pu être considéré à l'époque comme une utopie procédant de l'euphorie des fraîches indépendances.

Fixant intensément cette oeuvre artistique exceptionnelle (l'Almanach des fondateurs de l'OUA), j'ai cru entendre une voix, la voix de SENGHOR disant à ses illustres homologues: "Notre noblesse nouvelle est non de dominer notre peuple, mais d'être son rythme et son coeur, non d'être la tête du peuple mais bien sa bouche et sa trompette"

Ma mémoire me renvoya à ma turbulente jeunesse gauchiste quand ceux de ma génération s'opposaient souvent sans raisons et indifféremment au poète et au politique, car c'était bon ton.

J'ai alors su que pour mieux comprendre les préceptes philosophiques et les motivations politiques de l'entreprise à laquelle l'histoire m'avait si heurseusement associé, il fallait opérer des remises en cause et cela passait forcément par une relecture de l'oeuvre de SENGHOR.

Mais en attendant je pousuivais mon pélerinage panafricain.

Mes pas, guidés par un compatriote pharmacien, me poussèrent à la porte d'un grand jardin de l'OUA ou sont plantés "les arbres des Etats membres"

Extraordinaire !Comme SENGHOR dans l'Almanach, l'arbre dédié au Sénégal était tout aussi remarquable, vivace et tout vert. ).

Quel enseignement tirer du signe de l'arbre ?

Ainsi le NEPAD (nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique)essentiellement conçu par Me Aboulaye WADE m'apparait désormais comme une branche de cet "arbre du Sénégal" qui ne cesse de hanter mes rêves panafricanistes.

En faisant le tour de cet "EDEN AFRICAIN", j'ai pu, enfin, donner corps à l'image poétique de David DIOP "cet arbre robuste cet arbre là bas c'est l'Afrique ton Afrique..."

Après avoir égrené ce chapelet de sanctuaires qui je le souhaite, mèneront à la grande voie, rendons grâce au seigneur de nous avoir donné SENGHOR comme guide sur le chemin de l'espoir.

Monsieur le Président soyez assuré que nous continuerons à marcher sur vos pas, nous irons le plus loin possible "jusqu'en Sine jusqu'en Seine".

Elephant de Mbissel repose en paix !

Et toi Joal, terre du Sénégal ,tu n'es certes pas la moindre des bourgades africaines, car il était dit que de toi sortira un chef qui paîtra mon peuple !


* L'auteur était alors, Premier conseiller de la Mission permanente du Sénégal auprès de l'OUA/UA