Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

Par Mme Katherine MARSHALL, Conseillère Ethique du Président de la Banque Mondiale.

Comment établir cet équilibre créateur entre les cultures, les traditions, l’histoire et la modernité, les idéaux et les réalités, les individus et les communautés ? Le colloque de Fès ( Maroc) 2005 s’est concentré sur trois sujets principaux, à savoir l’éducation, le patrimoine culturel et la mémoire.

Par ailleurs, les débats ont souvent porté sur les principaux participants qui forment de nombreux partenariats, au niveau des médias, de l’éducation formelle, des arts vivants, des affaires et des entreprises. Quel est le rôle de chacun, et quelles sont les synergies opérant entre eux ?

Des mémoires douloureuses perpétuent le conflit et la peur, et elles constituent des obstacles à la paix et à une société viable. Le colloque, toujours à la recherche des « chemins de l’espoir », a examiné des exemples d’inspiration en ce qui concerne tout particulièrement Fès, le Maroc et le Moyen-Orient.

Les résumés quotidiens donnent un aperçu de la richesse des échanges, des idées et des propositions d’action. Quelques thèmes sont revenus dans toutes les discussions. La sincérité et l’ouverture qui ont caractérisé les débats étaient à la fois une remarquable inspiration et un modèle : sans sincérité envers soi-même et dans le dialogue, la résolution et le progrès sont impossibles. Les femmes doivent jouer un rôle nettement plus central dans tous les dialogues et toutes les actions, et cet impératif exige certains nouveaux paradigmes, de nouveaux critères d’écoute et d’engagement. La participation et la diversité sont un défi illustré par le colloque lui-même : l’on a constamment rappelé le besoin de diffuser les messages et de cultiver l’écoute, au-delà du cercle des individus engagés et du centre, au sein des personnes concernées. Les jeunes doivent occuper une place plus centrale dans le dialogue. Il convient de représenter de manière plus vivante les perspectives, les dimensions et les voies spirituelles, et de leur faire jouer un rôle plus actif. L’urgence et les enjeux de ce programme d’action ont en outre été souvent rappelés au colloque : l’on a évoqué à maintes reprises la métaphore du sablier, pour montrer comment le temps passe avec l’écoulement régulier du sable.

Le colloque et l’« Esprit de Fès » évolueront en suivant plusieurs « sentiers de l’espoir ». Le plus immédiat de ceux-ci est l’appel en faveur d’une action plus cohérente et plus dynamique pour revitaliser la ville historique de Fès. Les partenaires ont été invités à unir leurs forces pour appuyer cette initiative. La formule remarquable selon laquelle l’énergie culturelle et le public des festivals de musique servent d’inspiration pour bâtir de nouvelles formes de dialogue engendre des événements « Esprit de Fès » calqués sur le modèle du colloque dans d’autres villes, pays et continents.
Le concept audacieux de « diplomatie interculturelle » fraye un chemin vers l’avenir et il se concrétise avec la création d’un institut qui donnera en permanence vie au dialogue, à la médiation et à l’engagement au cours des années à venir. Enfin, le forum de Fès se tiendra à nouveau du 3 au 7 juin 2006.