Compte Utilisateur

Audios



Souscription

Le groupe

Directeur de publication
· Elh Gorgui W NDOYE

Rédacteur en chef
· Elh Gorgui W NDOYE

Comité de Rédaction
· El hadji DIOUF
· Papa Djadji Guèye
· Responsable Informatique
·
Alassane DIOP

Responsable Gestion
· Cécile QUAN

Webmaster
· REDACTION

Contact

Adresse
   Salle de Presse
   N0 1 Box 35
   8, Avenue de la
   Paix Palais des Nations Unies
   1211- Genève 10 Genève Suisse.
Téléphones

   +41 22 917 37 89
   +41 76 446 86 04

Service

Publicités, Abonnements et Souscriptions

Téléphone
· Suisse:
   +41(22)917 37-89
   +41(76)203 61-62

Ou envoyez un courriel à Info@ContinentPremier.com

La situation de l’économie tunisienne et l’intégration économique maghrébine ont été au centre de l’audience accordée, par le président Zine El Abidine Ben Ali à M. Dominique Strauss-Khan, directeur général du Fonds monétaire international (FMI).

Le directeur général du FMI a déclaré à l’issue de la rencontre, avoir tenu, après sa participation en Libye à la réunion des Etats maghrébins dans le cadre des conférences consacrées à l’intégration économique dans le Maghreb arabe, à venir en Tunisie pour rencontrer le président Zine El Abidine Ben Ali ainsi que les responsables économiques dans les secteurs public et privé “pour dire deux choses”.

Par Edem Ganyra, correspondant au Togo

-LOME- « La Chine attire beaucoup l’Afrique parce qu’elle peut lui fournir une protection politique exemptée de sanction internationale, et ses investissements et son assistance sont sans conditions politiques. Il n’y a donc aucune comparaison possible entre les compagnies occidentales et chinoises en Afrique ». Ces propos sont ceux de Princeton Lyman (ancien ambassadeur des Etats-Unis en Afrique du Sud). Leur teneur rejoint les principaux mobiles qui ont poussé Lomé à nouer des relations diplomatiques avec Pékin le 19 septembre 1972. Depuis cette date, la conception chinoise de l’économie établit progressivement ses quartiers au Togo.